Assurance Automobile et Habitation : des hausses de primes jusqu’à 2% attendues en 2020

Publié le

Les tarifs des contrats d’assurance automobile et multirisque habitation pour les particuliers devraient continuer à progresser en 2020 sur fond notamment de renchérissement du coût des réparations, affirme le cabinet spécialisé Facts and Figures dans une étude publiée mercredi.
Assurance Automobile et Habitation : des hausses de primes jusqu'à 2% attendues en 2020
Hausse des assurances en 2020 © stock.adobe.com

Assurance automobile et habitation : hausse des tarifs de 1 à 2% attendue en 2020

Le cabinet pose pour 2020 une hypothèse de hausse moyenne de 1% à 2% des tarifs, en assurance automobile comme en assurance habitation.

Pour 2019, il prend acte d’une hausse de près de 1% sur un an du nombre d’accidents automobiles à fin août, une augmentation du même ordre du nombre de blessés et une progression de 0,2% du nombre de tués sur les routes.

En parallèle, Facts and Figuresfait état d’une "augmentation bien supérieure à l’inflation du coût de la réparation automobile" ces dix dernières années et 2019 n’a pas fait exception à cette règle. Réparation, pièces de rechange, main d’œuvre, ingrédients de peinture coûtaient fin avril entre 2 et 6% plus cher qu’un an plus tôt, selon cette étude traditionnellement très regardée par le secteur

Le cabinet souligne que l’automobile reste un marché où les acteurs doivent "être en capacité d’afficher des tarifs attractifs en affaire nouvelle en automobile pour capter des clients" et essayer ensuite de placer auprès d’eux des contrats pour d’autres types de risques, écrit-il.

En ce qui concerne l’assurance habitation, Facts and Figure note en 2019 une tendance à l’augmentation des cambriolages, en hausse de 5 à 10% depuis le début d’année.

Du côté des catastrophes naturelles, l’année 2019 s’affiche pour l’heure "relativement clémente", même si bon nombre de sinistres sécheresse sont encore à attendre. Ces sinistres, qui peuvent notamment prendre la forme de fissures sur les murs des maisons, apparaissent souvent "à retardement".

Le marchéde la multirisque habitation "est désormais sorti de la période de redressements tarifaires significatifs du début des années 2010. Les hausses tarifaires réalisées permettent désormais au secteur d’absorber une charge de 1,2 à 1,4 milliard d’euros d’événements climatiques au cours d’un exercice", souligne l’étude.

L’évolution des tarifs de la MRH "dépend donc désormais essentiellement de l’évolution, en fréquence et en coût moyen, des risques + de base +", à savoir les dégâts des eaux, l’incendie, le vol et la responsabilité civile, détaille-t-elle.

Or comme en automobile, le coût des réparations de l’habitat en cas de sinistre est orienté à la hausse, a précisé à l’AFP Cyrille Chartier-Kastler, président du cabinet.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance Automobile et (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également