Entrée en Bourse au rabais pour le groupe de déstockage Showroomprivé

©stock.adobe.com
Le numéro deux français du déstockage en ligne Showroomprivé a vécu un début de cotation difficile vendredi, avec une chute de son cours qui confirme la mauvaise passe pour les introductions à la Bourse de Paris, après l’échec cuisant de Deezer.

Publié le , mis à jour le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Entrée en Bourse au rabais pour le groupe de déstockage Showroomprivé

L’action de Showroomprivé, après avoirdébuté la séance sur une note stable, s’est rapidement enfoncée au point de perdre plus de 10% après une heure de cotation. Le titre a terminé la séance en repli de 9,64% à 17,62 euros, l’indice CAC 40 terminant sur une légère hausse de 0,24%.

Autre signe de la difficulté du groupe à séduire les investisseurs, son cours d’introduction avait été fixé à 19,50 euros, soit le bas de la fourchette de cotation proposée aux investisseurs.

Cette opération faisait figure de test après le report surprise et à la dernière minute mardi de l’entrée en Bourse de Deezer, pionnier du streaming musical, qui n’a pas réussi à boucler son projet de cotation, au motif de "conditions de marché" défavorables.

L’entrée en Bourse de Showroomprivé lui a tout de même donné une valorisation de 660 millions d’euros et lui a permis de lever 50 millions d’argent frais.

Le coup d’envoi de sa cotation a été donné en grande pompe en présence du ministre de l’Economie Emmanuel Macron, au siège de l’opérateur boursier Euronext.

Celui-ci en a profité pour chercher à rassurer sur le climat des introductions en Bourse, alors que sepréparent des opérations de bien plus grande envergure, dont le gérant d’actifs Amundi et le spécialiste de la sécurité numérique Oberthur Technologies.

Créé en 2006, le portail showroomprive.com est le deuxième site français de ventes évènementielles en ligne derrière venteprivee.com.

Le site propose des ventes à durée limitée, issues des stocks d’invendus des grandes marques de mode, mais aussi d’ameublement et de beauté. Les démarques peuvent atteindre -50 à -70%.

En 2014, il a réalisé un volume d’affaires de 480 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros. Présent dans huit pays d’Europe, il compte 20 millions de membres et collabore avec 1.300 marques.

aue-dep-jbo/fka/eb

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Entrée en Bourse au rabais : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également