Aides sociales : l’Etat réduit les subventions et prestations pour 2012

Nouvelles taxes, hausses d’impôt, le gouvernement prend des mesures pour remplir les caisses de l’Etat. Dans la présentation du budget 2012 l’Etat se penche également sur les dépenses...
Aides sociales : l'Etat réduit les subventions et prestations pour 2012
©stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Dépenses publiques : l’Etat se serre la ceinture, mais juste d’un cran !

En 2012, les crédits ministériels seront réduits d’environ 1 milliard d’euros. Une bagatelle comparativement aux plus de 100 milliards d’euros de déficit. Pour le moment un gel des crédits est prévu par le projet de loi de Finances, un accord doit encore être trouvé avant l’examen définitif du texte pour réduire d’1 milliard supplémentaire.

Tous les postes ne sont pas logés à la même enseigne, si les dépenses personnelles vont diminuer légèrement, la défense, le financement des élection et les investissements seront revus à la hausse et les subventions aux opérateurs stagnent.

Prestations/subventions : rééquilibrage des dépenses

La majeur partie des économies va être réalisée sur les subventions et les prestations sociales. L’enveloppe sera ramenée de 67.1 à 66 milliards soit une économie de 1.7%.

Ainsi, comme l’indique le quotidien économique "Les Echos", certaines aides sociales sont en hausse et vont donc coûter plus cher (+ 1.5 milliard) :

  • l’allocation aux adultes Handicapés (AAH)
  • aides au logement (APL)
  • régimes spéciaux de retraite (SNCF, RATP,...)

Afin d’équilibrer le budget suite à ces dépenses supplémentaires, il va falloir en alléger d’autres :

  • suppression de 15 points sur les réduction d’impôts des particuliers employeurs
  • suppression de l’exonération de l’avantage en nature des repas des salariés dans la restauration
  • baisse des dotations au FNSA (de 700 à 521 millions)
  • baisse des dépenses de primes des plans d’épargne logement

Des mesures qui devraient faire baisser de 240 millions les dépenses dites de "guichet" en 2012.

Autre dispositifs touchés, les subventions d’Etat :

  • contrats aidés
  • subventions aux associations
  • 300 millions seront prélevé sur le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (ministère du travail)

Au final, la baisse des dépenses d’intervention estimée par Bercy devrait être de 10% entre 2011 et 2013 conformément à la demande du premier ministre.

Quant aux dépenses de fonctionnement, elles devraient également être revues à la baisse (de l’ordre de 10% sur 3 ans).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Aides sociales : l'Etat : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également