Groupement Forestier d’Investissement (GFI) : France Valley obtient le premier Visa AMF du marché

Publié le , mis à jour le

Un GFI, à ne pas confondre avec un GFF, représente une évolution majeure pour l’investissement forestier. L’agrément AMF est un gage de sécurité supplémentaire pour l’investisseur. Ce placement n’en reste pas moins à risque de perte en capital. France Valley, la référence en France de l’investissement forestier, a obtenu le premier agrément (Visa AMF) du marché pour son offre de GFI France Valley.
Groupement Forestier d'Investissement (GFI) : France Valley obtient le premier Visa AMF du marché
Groupement Forestier d’Investissement (GFI) © FranceTransactions.com/Stock.adobe.com

France Valley est le premier investisseur forestier privé, la référence du marché français des Groupements Forestiers. Avec 10.000 hectares gérés, répartis sur plus de 70 forêts partout en France, de toutes essences et de toutes maturités, les Groupements Forestiers de France Valley sont devenus un outil de gestion patrimoniale pour plus de 4.500 investisseurs privés et institutionnels.

France Valley annonce le 1er Visa AMF de GFI (Groupement Forestier d’Investissement)

Le Législateur et l’Autorité des Marchés Financiers ont mis en place les Groupements Forestiers d’Investissement (GFI), visant à permettre aux épargnants d’investir dans une solution de placement collectif dédiée aux actifs forestiers dans des conditions réglementaires encadrées. France Valley est la première Société de Gestion de Portefeuille à avoir obtenu le visa d’un Groupement Forestier d’Investissement, et le GFI France Valley Patrimoine est à ce jour le seul Groupement Forestier d’Investissement disposant d’un tel visa. Visa AMF G.F.I. n° 19-01.

Qu’apporte de plus l’agrément AMF ?

  • La responsabilité des associés est limitée à leurs apports (sans visa du Groupement Forestier d’Investissement, cette disposition statutaire dérogatoire à la loi n’est pas valable)
  • Meilleure gouvernance du Groupement Forestier d’Investissement (Commissaire aux Comptes, Expert évaluateur indépendant validé par l’AMF, Conseil de Surveillance)
  • Amélioration de la diversification du portefeuille du Groupement Forestier d’Investissement (sans éliminer ses risques) du fait d’une taille plus importante car pas de limitation du nombre d’investisseurs
  • Amélioration de la diversification du portefeuille du Groupement Forestier d’Investissement (sans éliminer ses risques) du fait d’une taille plus importante car pas de limitation du nombre d’investisseurs
A propos des Groupements forestiers : Les Groupements Forestiers sont des placements à risques de perte de capital. Avant tout investissement, l'investisseur a l'obligation de consulter la documentation présentant l'ensemble des risques.
  • Risque de perte en capital : le capital sur ce type de produit financier n'est pas garanti. Le rendement n'est pas garanti. Les performances passées ne préjugent en rien de celles à venir.
  • Risques d'exploitation et sur les revenus : exposition à un risque de perte, lié notamment à la variation de la production en qualité, en volume et en valeur, le prix du bois n’étant pas constant dans le temps. En outre, l’exploitation forestière est soumise aux aléas climatiques tels que les tempêtes, le gel, la grêle, les incendies et, de manière générale, les catastrophes naturelles ainsi que les risques phytosanitaires. Le Groupement est également exposé à un risque de perte de marchés et un risque de mévente du produit des coupes de bois, lesquels peuvent dégrader les revenus.
  • Risque de liquidité : les parts détenues peuvent ne pas pouvoir être revendues, faute d'acheteurs.
  • Risque fiscal : la réduction fiscale accordée lors de l'achat des parts est soumise à conditions, durée de détention, plafonnement des niches fiscales, etc.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Groupement Forestier d'In : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également