que faire à  ma place ?

Vous êtes un particulier et vous souhaitez connaître l'avis éclairé d'un conseiller en gestion de patrimoine ? Posez votre question sur ce forum, libre à  vous de vous de suivre les conseils formulés ou de vous mettre en contact directement avec le professionnel.

Modérateurs : FranceTransactions, 24heures

serge78
Messages : 14
Enregistré le : 14/03/2009 09:51

que faire à  ma place ?

Messagepar serge78 » 14/03/2009 10:23

Bonjour à  tous , j'ai quelques difficultés à  savoir que faire de mes liquidités ... qui me rapportent plus grand chose ; voici notre situation de notre patrimoine (nous avons 37ans, marié , un enfant)
Livrets A (3) = 40000 euro
Codevi (2) = 12000 euro
compte cerise (2) 25000 euro
PEL = 50000 euro
Assurance vie = 5000 euro
PEE = 15000 euro
propriétaire d'une maison d'une valeur de 370000 euro (encore un credit de 95000euro) , je souhaite racheter une autre maison pour m'agrandir un peu mais je ne trouve pas grand chose pour le moment ; Aucun autre bien immo. nous payons 7000 euro d'impots , avec un enfant , (bientot 2 je l'espère).

Que feriez-vous à  ma place ??

merci

SP

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 14/03/2009 11:21

Bonjour Serge,

Tout d'abord merci pour la précision des informations concernant votre situation.

Votre décision va dépendre de vos objectifs prioritaires. Vous citez le projet d'acquérir une nouvelle maison pour vous agrandir un peu, s'agit-il donc d'étendre votre résidence principale ou bien de faire un investissement locatif ?

Quel budget pour acquérir ce bien immobilier ? Aujourd'hui, les banques ne prêtent quasiment plus sans apport au minimum de 20% au projet.

Si vous souhaitez utilisez une partie de vos liquidités en tant qu'apport, il faut donc en effet privilégier les solutions court terme tel les livret d'épargne, les OPCVM monétaire, les Comptes à  terme, en n'acceptant aucun risque si ce projet est à  court terme. Si votre projet est à  plus de 2 ans, alors vous pourriez envisager une solution obligataire, à  étudier selon votre aversion au risque.

Comme beaucoup, vous pouvez arbitrer vos liquidités d'offres commerciales sur livret à  d'autres offres commerciales. Par exemple, en ce moment HSBC proposent une très belle offre de Compte Epargne Direct à  6% pendant 3 mois jusqu'à  100 000 euros, rémunérer au jour le jour et non à  la quinzaine. Face au succès de cette offre, ils rencontrent des difficultés aux ouvertures de compte, mais je pense que ça vaut le coup d'y transférer une partie de vos liquidités.
Cortal Consors proposent en direct un taux de 4% brut sur 4 mois jusqu'à  100 000 euros, et un taux de 5,40% brut sur 3 mois jusqu'à  100 000 euros via la Marque Cardif, dont distribué exclusivement via les Conseiller en Gestion de Patrimoine Indépendant comme moi.
Les Comptes à  terme et OPCVM Monétaire ne présente aujourd'hui aucun intérêt, les taux ont trop baissé. Cela n'aura d'intérêt que si vous n'avez pas d'autre choix, notamment si vous avez atteint tout les plafonds possibles sur les produits bancaires traditionnels (Livret A, LDD, LEP,...)

Vous avez 37 ans, vous n'avez pas parlé de votre retraite. C'est un âge ou il faut commencer à  sérieusement préparer sa Retraite. Vous avez déjà  commencé en étant propriétaire de votre maison, c'est une très bonne chose. Vous pourriez continuer en privilégiant votre épargne sur votre Assurance-vie si vous en êtes satisfait, ou bien sur une nouvelle que je serais ravi de vous proposer. Etant donné votre fiscalité, une part de votre épargne au sein d'un PERP ne serait pas dénué de sens si vous êtes salariés. Si vous êtes un travailleur non salarié, pensez au contrat Retraite Madelin.

Enfin, il existe des solutions intéressantes en terme de fiscalité aujourd'hui à  travers la Loi Scellier notamment, si vous êtes dans l'optique de développer votre patrimoine immobilier et vous préparer des revenus complémentaires à  la retraite, ou bien d'y loger votre (vos) enfant (s) lors de leurs études.

Quoiqu'il en soit, je reste à  votre disposition si vous souhaitez approfondir l'étude de votre patrimoine et que je vous accompagne dans le développement et la gestion de celui-ci. Si le "78" sur votre pseudo signifie les Yvelines, sachez que j'en suis originaire et que je travaille à  50% de mon temps en région parisienne, bien que je sois implanté à  Nantes. je serais donc ravi de vous rencontrer lors de mon prochain passage, fin Mars.

Si vous avez été satisfait de mes conseils, un petit mot sur ma page de présentation sur ce forum est la bienvenue ici http://www.francetransactions.com/forum ... -t739.html

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Gérant Associé
BOUCHET PATRIMOINE
pascal@bouchet-patrimoine.com
Tel: +33 2 53 00 68 44
Mobile: +33 6 84 43 58 76

serge78
Messages : 14
Enregistré le : 14/03/2009 09:51

Messagepar serge78 » 14/03/2009 13:17

Bonjour Monsieur ,
Déjà  Merci d'avoir pris le temps de me répondre ,

Juste pour être plus précis , on souhaite revendre pour racheter plus grand ; budget entre 500000 et 600000 e frais de notaire compris ; cela veut dire aussi que mes liquidités seraient mis à  contribution pour ce projet. Mais est-il concevable de partir sur un investissement immobilier type scellier dès à  présent si j'envisage de changer de propriété ???

Clt ,

SP

buffetophile
Messages : 768
Enregistré le : 21/11/2008 21:52

Messagepar buffetophile » 14/03/2009 14:56

pour repondre à  cete question je dirais : tout dépend de votre capacite d'endettement....

un scellier peut tres bien se financer quasiment seul avec un crédit in fine à  100% nantissant une assurance vie .
théoriquement , dans ce cadre là  , les mensualités de remboursement sont grosso modo couvertes par le loyer . ce qui revient à  ne pas se départir de trésorerie .
attention tout de meme pour l'achat immobilier Scellier . pour que ca marche il faut qu'il soit loué ( cad qu'il n'y ait pas de periode de carence de locataire) et que la revente dans 15ans soit une chose réaliste....

du coup , il est possible de financer l'achat de ta résidence principale sans entrer dans la zone de surendettement ( 30% des revenus), tout en conservant une bonne partie des liquidités hors l'AV nantissante ( à  négocier avec la banque )

cordialement
Buffeto

Pascal BOUCHET
Messages : 503
Enregistré le : 29/08/2008 10:21

Messagepar Pascal BOUCHET » 14/03/2009 16:55

Il faut effectivement voir selon vos revenus, votre situation,....Le fait de changer de résidence principale, à  condition que vous remboursiez votre ancien crédit par anticipation pour repartir sur un nouveau, cela vous permettra déjà  de déduire une partie de vos intérêts d'emprunt de vos impôts.

La "scellier" viendrait s'ajouter à  cela, vous aide à  développer votre patrimoine immobilier et vous réduirait assez fortement vos impôts.
Il va de soi de privilégier des biens immobiliers avec un excellent emplacement, au plus proches des grandes Villes françaises, voir en plein coeur. Il existe quelques belles opportunités à  saisir en ce moment chez différents promoteurs immobiliers.
Les conditions de la La Scellier sont effectivement que le bien soit loué pendant 9 ans, prorogeable pendant 2 fois 3 ans, soit 15 ans au total, sans rupture d'engagement de location. Vous avez bien sà»r le droit d'avoir quelques mois de vacances (pour travaux par exemple) entre deux locataires (tolérance fiscale), mais il faut juste veuillez à  ne pas dépasser 3 mois. On entend par rupture d'engagement par exemple quand pendant la période de défiscalisation, vous décidiez d'y loger vos enfants faisant partie du même foyer fiscal que vous. Si toutefois il sortent de votre foyer fiscal, vous pouvez proposer ce logement à  vos descendants, comme à  vos ascendants. On entend aussi par rupture d'engagement de location le fait de démembrer le bien par donation-partage par exemple, même si le bien reste loué.

Concentrez-vous dans un premier temps sur l'acquisition de votre futur résidence principale, il est possible d'avoir déjà  sur cette étape une réduction significative d'impôts, encore plus si vous opter pour un logement HQE ++ (40% des intérêts d'emprunt déductible pendant 7 ans !).

Je me tiens également à  votre disposition pour placer vos liquidités en attente de votre investissement.

Je reste à  votre disposition en direct si vous souhaitez aller plus loin dans ma démarche de conseil sur pascal@bouchet-patrimoine.com et par téléphone au 02 53 00 68 44.

Cordialement,

Pascal BOUCHET
Gérant Associé
BOUCHET PATRIMOINE
pascal@bouchet-patrimoine.com
Tel: 02 53 00 68 44