Calculette impôt sur les revenus AirBnb ou similaires

Publié le

Les revenus tirés des plateformes de mise en location entre particuliers (immobilier, équipement, etc) sont imposables dés le 1er euro. En 2016, le contribuable ne pourra plus omettre de les déclarer.

Douche froide sur les locations entre particuliers


La Loi de Finances 2016 instaure l’imposition des revenus tirés des plateformes de location entre particuliers dès le 1er euro. A partir de 2016, tous les membres de ces plateformes de mise en relation recevront un etat annuel des revenus bruts perçus afin de pouvoir les déclarer au Fisc. Ce dernier recevra à terme une copie de ces déclarations et pourra ainsi faire le recoupement.
Les revenus bruts perçus par les particuliers sont taxés sur les prélèvements sociaux, ainsi que sur l’impôt sur le revenu. La taxation maximale peut donc être de 56.50%.
- Location régulière => micro BIC
Si vous louez de manière habituelle une maison, un appartement ou une chambre meublée, qu’il s’agisse de votre résidence principale, d’une résidence secondaire ou d’un bien locatif, les loyers sont imposés à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), dans la limite de 32.500€ par an. Le montant imposable est déterminé en appliquant un abattement de 50 % sur les loyers encaissés. Aucune charge ne peut être déduite.
- Location exceptionnelle => revenus micro-fonciers
Si vous louez exceptionnellement un logement en meublé, le loyer est imposé à l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des revenus fonciers. Si vos loyers sont inférieurs à 15 000 euros par an, vous relevez automatiquement du micro-foncier. Vos loyers imposables sont déterminés de manière forfaitaire par l’administration fiscale qui appliquera un abattement de 30 % au montant déclaré. Des charges pourront être déduites, venant ainsi réduire le montant des loyers imposables.
- Location d’une chambre dans votre résidence principale
Si vous sous-louez en meublé une chambre dans l’appartement dans lequel vous habitez à une personne qui en fait sa résidence principale, le loyer n’est pas imposable tant qu’il reste dans des limites raisonnables. En 2015, l’administration fiscale considérait que ces limites étaient respectées si le loyer n’excédait pas 184 euros par an par mètre carré à Paris et 135 euros dans les autres régions (les chiffres pour 2016 n’ont pas encore été publiés).
Si vous louez habituellement, à la journée, à la semaine ou au mois, une ou plusieurs pièces de votre logement à des personnes de passage, le loyer n’est pas imposable s’il ne dépasse pas 760 euros par an, petit-déjeuner compris.
Toutes les plateformes de mise en relation concernant la location sont concernées. Par contre, les plateformes de réduction de frais, à l’instar de BlaBlaCar ne sont pas concernées. Les contribuables n’étant pas sensé gagner d’argent via ces plateformes, mais uniquement réduire leurs frais. Evidemment, certains abus sont pratiqués, mais restent à la marge.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Calculette impôt sur les (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

3 commentaires