Bourse : comment investir selon votre capital ?

Comment investir en Bourse en fonction de votre capital ? Voici quelques conseils réservés aux plus joueurs d’entre vous...
Bourse : comment investir selon votre capital ?
©stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

La première règle de l’investissement en Bourse, c’est d’investir selon son profil et plus particulièrement de son aversion au risque.

Investir en prenant des risques est souvent peu évoqué au détriment des profils d’investissement "équilibré" ou "sécuritaire".

Voici donc quelques conseils pour les plus joueurs d’entre vous, et comme le goût du risque ne dépend pas de la taille du compte en banque, nous vous proposons 3 conseils selon la taille du capital que vous seriez prêt à investir.

Capital entre 1.000 et 5.000 euros : misez sur les CFD !

© Fotolia.com

Les CFD (contracts for difference), sont des produits financiers permettant aux petits investisseurs de miser sur des marchés comme l’or, le pétrole ou certaines devises sans investir directement sur le produit en question.

Le principe est simple, deux parties, un acheteur et un vendeur, passent un accord. Cet accord prévoit que le vendeur paye la différence entre la valeur de l’actif (or, pétrole, dollars, etc.), son prix actuel et son prix à une date ultérieure.

Il est donc possible de miser sur la hausse ou la baisse des cours de l’or sans acheter directement de l’or. Un moyen idéal d’investir dans certains produits qui nécessitent normalement un investissement beaucoup plus important.

Capital entre 10.000 et 30.000 euros : utilisez les effets de levier

Grâce aux effets de levier du système de règlement différé, vous pouvez acheter un volume de titres plus important que vos liquidités ne vous le permettent. Il vous permettra, en fonction de votre courtiers d’investir 3, 4 voire 10 fois plus que votre capital de base.

Attention cependant, le SRD se règle une fois par mois (il peut être repoussé moyennant un coût supplémentaire) et vos plus-values seront calculées sur le montant investi.

Le saviez-vous ? : Le SRD est disponible pour les valeurs françaises qui affichent une capitalisation supérieure à 1 milliard d'euros et un volume d'échanges d'au moins 1 million.

Capital supérieur à 100.000 euros : pourquoi ne pas tenter le non-coté ?

© Fotolia.com

En matière d’investissement financier on pense souvent aux sociétés côtés sur les grands indices boursiers, pourtant, tenter le non-coté peut s’avérer une stratégie payante.

Les entreprises en question doivent avoir moins de 50 employés et réaliser un chiffre d’affaires ou un total de bilan inférieur à 10 millions d’euros.

Vous pourrez bénéficier d’une réduction sur le revenu d’impôt égale à 18 % de la somme investie dans la limite de 50 000 euros et sous réserve de conserver les titres au moins cinq ans.

A défaut, l’investisseur pourra aussi opter une réduction de son ISF, égale à 50 % de la somme investie dans la limite de 45 000 euros.

Quel que soit son choix, la valeur même des titres n’entre pas dans le calcul de l’ISF.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : comment investir (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également