Prix de l’immobilier : les baisses se multiplient, lentement, mais surement, dans 40% des grandes villes

Publié le , mis à jour le

Enfin ! Des signes de baisses de prix dans l’immobilier. Ce n’est pas trop tôt. Mais attention, dans encore de trop nombreuses villes, les prix continuent de grimper, certes, moins vite, mais tout de même, la spéculation perdure, comme à Bordeaux par exemple.
Prix de l'immobilier : les baisses se multiplient, lentement, mais surement, dans 40% des grandes villes
©stock.adobe.com

D’après les derniers chiffres publiés par la baromètre SeLoger-LCI du mois de mars 2019, le ralentissement de la hausse des prix des appartements anciens s’est poursuivi dans la quasi-totalité des grandes villes. D’ailleurs en février 2019, les prix signés continuent de baisser dans plus de 40 % des villes de plus de 100 000 habitants et ils n’augmentent plus que faiblement dans 20 % des grandes villes.

Le prix des appartements stagne

Sur les trois derniers mois, dans l’ancien, les prix des appartements font du « sur place » et sur l’année (3,4 %), il rend un point à son score de février de l’année dernière. Mais au global, tous logements confondus (maisons + appartements), la hausse annuelle se maintient à 3,6 %. Elle atteint respectivement 3,9 % et 3,4 % pour les maisons et les appartements).

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prix de l'immobilier (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également