Connexion membre Devenir membre
Immobilier : garantir son crédit avec son assurance-vie
immobilier
Immobilier : garantir son crédit avec son assurance-vie

Immobilier : garantir son crédit avec son assurance-vie

Il est possible de mettre en garantie son contrat d’assurance vie pour obtenir un prêt immobilier. Un montage avantageux pour l’emprunteur et rassurant pour le banquier. Détails…

Mis à jour le 5 novembre 2012 par

Assurance-vie : le nantissement

Lorsque l’on contracte un crédit immobilier il est possible d’utiliser son contrat d’assurance-vie en garantie de l’emprunt. Cela permet à la banque ou l’organisme de crédit de ponctionner sur le capital du contrat en cas de défaillance de l’emprunteur.

On appelle cela, le nantissement du contrat d’assurance-vie. Il est le plus souvent utiliser lors d’investissement en immobilier locatif associé à un prêt in fine.

Le capital de ce type de prêt étant remboursable à la fin de la durée du crédit, c’est le capital de l’assurance-vie qui servira au remboursement final.

Cela peut être avantageux pour l’emprunteur, puisque si le coût total du crédit est inférieur au taux de rendement du contrat d’assurance-vie, l’emprunteur peut réaliser une plus-value.

Nantissement : gestion du contrat

Le contrat d’assurance vie nanti reste la propriété du souscripteur. La banque devient premier bénéficiaire jusqu’au terme du crédit en cours. L’assuré peut donc continuer à gérer son contrat comme bon lui semble, mais ne pourra profiter d’avances ou de rachats.

L’emprunteur retrouve le complet usage de son contrat d’assurance-vie à l’échéance du crédit.

nantissement : le montant de l’emprunt

La valeur du capital emprunté dépendra de la valeur du contrat d’assurance-vie à l’échéance du prêt. Plus celle-ci est importante, plus l’assuré pourra prétendre à un prêt conséquent.

Mais attention, selon le type de contrat souscrit le montant emprunté sera différent.

En effet, la banque à la possibilité d’allouer un prêt à hauteur de 100% de la valeur d’un contrat en fonds euros.

Si le capital est placé sur des unités de compte, le créancier prend des risques puisque l’issue du contrat n’est pas prévisible. Il évaluera donc le montant du prêt en fonction de la fiabilité des unités des compte souscrites au contrat, et appliquera alors une décote.

Bon à savoir! : Si l'emprunteur vient à décéder pendant la période, le contrat d'assurance-vie revient aux bénéficiaires du contrat. Les héritiers auront à leur charge le solde du crédit immobilier, à moins de renoncer à l'héritage. Sauf si l'emprunteur a décidé de désigner ses héritiers comme bénéficiaires de l'assurance-décès associée au crédit. En contrepartie, ceux-ci doivent s'engager à verser le capital de l'assurance-décès pour solder le crédit en cours.

Commentaires internautes : Immobilier : garantir son crédit avec son assurance-vie

Réagir à cet article Immobilier : garantir son (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Lettre d'information sur l'Epargne et les placements

Gérez au mieux votre argent en vous inscrivant à nos lettres d'information.

Newsletter Epargne et Investissements
Version :