Devenir membre FranceTransactions.com

Le site FranceTransactions.com est 100% gratuit pour les épargnants. Aucun engagement de la part des membres du site n’est demandé.

Mes identifiants de connexion en tant que membre du site

Mes coordonnées

Monsieur Madame
Oui, je souhaite recevoir les actualités épargne de FranceTransactions.com (envoi hebdomadaire).
Loi informatique et libertés
Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, sur la page "Nous contacter", choissisez le sujet "Accèder à l'information vous concernant" dans cette page et envoyez votre demande en ayant pris le soin de saisir correctement votre adresse email.

Pourquoi devenir membre FranceTransactions.com ?

Le site FranceTransactions.com est 100% gratuit. Aucun engagement de la part des membres du site n’est demandé. Vos données personnelles restent protégées. En mode identifié membre sur ce site, vous pourrez avoir accès à des comparatifs exclusifs. De nouveaux services seront prochainement lancés, afin de vous accompagner dans l’optimisation de votre épargne. Par ailleurs, lors de votre demande d’informations ou de documentation sur les différents produits d’épargne référencés, vous n’aurez plus à saisir de nouveau vos données personnelles. Enfin, vous bénéficiez d’un accès immédiat pour la publication de vos questions, réponses ou commentaires sur les différents articles éditoriaux concernant les placements.

Membre du site / Forum publique guide épargne

Depuis le 26 décembre 2018, la création d’un compte de membre du site FranceTransactions.com est dissociée de celle permettant l’accès au forum épargne en mode connecté. Les internautes souhaitant intervenir, en mode connecté, sur le forum de l’épargne, doivent s’inscrire directement sur ce dernier. Le compte de membre FranceTransactions.com ne concernant que la partie éditoriale du site.

Protection de vos données personnelles

Conformément à la législation, le site FranceTransactions.com respecte la confidentialité de vos données personnelles (politique de gestion et de protection de vos données personnelles, RGPD). Certificat SSL sur tout le site FranceTransactions.com, sauvegarde de vos données sur un site sécurisé, situé en France, hébergé auprès d’un leader français en matière d’infrastructures informatiques sécurisées.

Engagement de non-commercialisation de vos données personnelles

En aucun cas les données personnelles des membres du site FranceTransactions.com ne seront vendues ou louées, sous forme de fichiers ou de segments. Vos données personnelles sont communiquées aux établissements financiers lorsque vous effectuez une demande de documentation produit spécifique. A chacune de vos demandes, une validation de votre part est nécessaire afin d’obtenir votre accord pour la transmission de vos données. Cette transmission de demande de votre part est alors source de rémunération auprès de nos partenaires concernés.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Devenir membre FranceTransacti : Publiez un commentaire ou posez votre question...

5 commentaires

  • transfert croissance cachemire

    17 mars 11:57, par mathou

    bonjour,la banque postale me propose de transferer 11% de mon contrat Ascendo soit 30000€ en croissance (80% capital gantie sur 12 ans de detention), et en echange, mon contrat deviendra un cachemire 2, (architecture ouverte et 0,85% de frais de gestion)avec un fond euro de 0,45% superieur à celui d’ascendo !qu’en pensez vous ?mercicldtcc

    Répondre à ce message

    • transfert croissance cachemire
      on m’ a proposé la même chose été 2018 / je l’ai fait sans grande conviction ; actuellement, je cherche à me débarrasser de mes assurances vies sans y laisser trop de plumes ...

      Répondre à ce message

  • Fuyez ce cachemire

    18 mars 05:06, par Cafti

    Sauf si pour vous le plus important est de perdre un maximum d’argent.
    « 80% capital garanti sur 12 ans de détention », c’est du grand n’importe quoi, 12 ans est une échéance qui ne correspond à rien.
    Les fonds croissance, c’est de la bourse, bourse qui a des cycles plutôt aux environs de 5 ans.
    Et pour y gagner quelque chose, il faut être connaisseur, suivre cela de près, et savoir partir au bon moment.
    La Poste vous propose seulement de jouer avec vos 30 000 €, ils encaisseront les dividendes (et les frais de gestion), pas vous.

    Fonds en euros à 1,9 % avec 0,85% de frais de gestion, bof.
    Fortuneo, propose du Suravenir à 2 % avec 0,6 % de frais de gestion, sans condition de versement.
    Et ce ne sont pas les meilleurs, leurs frais de gestion sur les unités de compte sont un peu hauts (0,75 %).

    Les fonds croissance sont de l’arnaque, et si vous êtes prêts à attendre 12 ans,
    vous feriez mieux de désinvestir chaque année à concurrence de l’abattement avant imposition,
    et de réinvestir sur un contrat sans frais sur les versements (3 % chez Cachemire)
    avec des frais de gestion à 0,6 % sur les fonds en euro comme sur les UC.

    Répondre à ce message

    • Fuyez ce cachemire
      d’accord globalement avec vous ....en 2015, j’ai souscrit sur CACHEMIRE PATRIMOINE une somme conséquente ... résultat, je vends cet été avec une perte sèche de près de 8 % ... ET LA BANQUE POSTALE FAIT DE LA RETAPE POUR CE PRODUIT ... on est carrément dans la publicité mensongère ( voir Le Lettre de la Banque Postale Octobre 2019 N° 148 )

      Répondre à ce message

  • Devenir membre FranceTransactions.com

    2 novembre 14:27, par sosprincipesafer

    octobre 2019 / COMMUNIQUE DE PRESSE

    MODIFICATIONS DU CONTRAT AFER / UNE DECISION D’AVIVA IRREGULIERE EN LA FORME / ELLE DOIT ETRE APPROUVEE PAR UNE ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DE L’ASSOCIATION
     
    Le groupe Aviva vient de décider que dorénavant, au delà de 100.000 euros d’investissements dans un compte Afer, au moins 30% du surplus doit l’être en unités de compte. Par ailleurs, il annonce que le montant des frais de versements sur le fonds en euros remonte de 0,5% à 2% incompressibles selon nos sources d’information. 

    Sans porter le moindre jugement sur l’opportunité de ces deux changements qui méritent effectivement réflexion, taux négatifs obligent, force est de constater qu’ils constituent une double modification unilatérale, donc irrégulière en la forme, du contrat collectif passé par notre association avec nos deux co-assureurs. 

    La première l’est, parce qu’aucun plafonnement par adhérent ou par contrat des investissements sur le fonds euros n’y a jamais été prévu,
    la seconde parce qu’elle remet en cause les effets de l’aval donné par notre dernière Assemblée Générale du 28 juin dernier aux deux taux contractuellement applicables des frais de versements (fonds sécuritaire et unités de comptes) et annoncés avec beaucoup de publicité au début de l’été.
     
    Or Il s’agit de dispositions contractuelles « essentielles » de cette convention au sens des paragraphes 3 et 4 du nouvel article R 141-6 du code des assurances. Les multiples articles de presse consacrés au problème posé par la baisse des rendements obligataires le démontrent, tout comme l’avis public très différent que son Président défendait encore il y a trois semaines à peine sur l’inutilité actuelle, grâce aux provisions constituées par nos assureurs, d’un plafonnement des investissements en euros. 

    Son virage significatif d’hier soir sur ce point, lors des assises de l’Afer, constitue un nouvel indice révélateur du seul rôle qui lui reste aujourd’hui, celui de responsable de la communication de ce qui n’est plus que « la marque AFER » dont je rappelle qu’elle a, hélas, cédé l’usage gratuitement à l’Aviva Vie en décembre 2003.

    Je demande lui demande donc, et à son équipe, de prendre l’initiative de négocier des contreparties à cet oubli des règles contractuelles que vient de s’autoriser le groupe Aviva.

    Je pense notamment à celui, pour ce groupe, de renoncer à son statut de fournisseur exclusif de l’Afer qui lui avait été, outre son image comme déjà indiqué, bien imprudemment concédé en 2003 par une majorité des administrateurs bien peu expérimentés de l’époque parce que tous cooptés. Ce système de cooptation constitue la principale faiblesse de l’embryon de statut que le Code des assurances a prévu pour les associations souscriptrices depuis quatorze ans à la suite de l’affaire Afer dont j’ai été l’initiateur .

    Si nous avions la possibilité de nous adresser à plusieurs assureurs, comme Sos Principes Afer le propose depuis plusieurs années, Aviva ne pourrait agir de la sorte. Je demande donc aussi au Conseil d’administration de l’Afer de convoquer une assemblée générale extraordinaire le plus tôt possible. Nous sommes dans un Etat de droit. Dès lors son approbation est juridiquement nécessaire à la validité de toute novation « essentielle » du contrat qui nous lie au groupe Aviva.

    François Nocaudie
    Adhérent de l’Afer depuis le mois de décembre 1978
    Fondateur de SOS PRINCIPES AFER en Novembre 1998

    Répondre à ce message

Sur le même sujet