Arnaques : courriers postaux, SMS, faux-abonnements TV, clés USB offertes, billets de spectacles... Les pièges se multiplient

Publié le

Attention arnaques © Fotolia.fr FranceTransactions.com
Alors que la lutte contre les sites d’arnaques sur Internet paraît être sans fin, la liste noire des sites frauduleux gérée par l’AMF ne cessant de s’agrandir, la fraude via les courriers postaux revient au goût du jour. Après les faux abonnements aux chaines payantes, voici à nouveau les clés USB offertes... Avec un logiciel espion en bonus. Du côté des SMS, les arnaques se multiplient également, avec toujours ces mêmes promesses totalement irréalistes : doublez sans risque votre capital en seulement 12 mois. Mais qui peut encore croire ces balivernes ?

Recrudescence des arnaques, dites de Cheval de Troie

Pour une bonne arnaque rien de mieux que d’offrir quelque chose. Une remise sur un abonnement TV, une clé USB... Sauf que, évidemment, la super offre est une véritable arnaque. Après les faux renouvellements d’abonnements TV par courrier postal, voici que le cadeau de la clé USB refait surface. Cette clé USB vous est offerte, sauf qu’elle contient un logiciel espion qui permettra aux malfaiteurs de prendre connaissance de vos mots de passe... Dès lors que vous aurez insérer cette clé USB sur votre équipement informatique, le risque d’infection sera maximal. Méfiez-vous donc des cadeaux !

SMS frauduleux, promesses de placements juteux

Vous recevez des SMS vous promettant des placements juteux, doublement de votre capital sans risque, en quelques mois seulement. Inutile de vouloir connaître le détail de ce placement, il s’agit d’une arnaque, car c’est impossible. Que faire ? Signalez ce SMS, utilisant un n° de mobile en clair, donc valide, auprès du n° 33700. Un spam SMS est d’un point de vue juridique, une prospection directe au moyen d’un SMS utilisant les coordonnées d’une personne physique qui n’a pas exprimé son consentement préalable à recevoir de tels messages. Pour le consommateur, un message indésirable, parfois répété, qui vise généralement à le tromper et à lui soutirer de l’argent par le biais d’une communication payante.

Appels téléphoniques : campagnes nationales d’information, méfiance !

Qui n’a pas reçu ce gendre d’appel téléphonique ? Sous couvert de campagnes nationales d’information certains appels téléphoniques sont pour le moins déroutant. Laissant ainsi penser à une action gouvernementale, l’on vous propose de fixer un rendez-vous, soit afin de réduire vos impôts, ou soit de changer votre chaudière, ou encore d’installer des panneaux photovoltaïques.

Evidemment, l’Etat n’est en rien dans cette affaire, puisque aucune campagne d’appels téléphoniques n’est effectuée par les services de Bercy. Il s’agit tout simplement d’une arnaque afin de vous faire accepter bien plus facilement un rendez-vous chez vous. Sachant que un tiers des rendez-vous ainsi accepté débouche, au final, par une transaction financière, vous comprenez aisément pourquoi ces sociétés peu scrupuleuses continuent d’agir ainsi, en totale illégalité.

Sites de vente/revente de billets de spectacles : des prix gonflés

Le Bureau européen des unions de consommateurs dénonce dans une campagne les pratiques des sites comme Viagogo (un site qui annonce pourtant clairement la couleur avec un tel nom !), qui gonflent le prix des billets revendus. De plus, les acheteurs ne sont pas assurés de voir le spectacle, soit parce que le billet était nominatif, soit parce que l’organisateur n’accepte pas les billets achetés sur ces plateformes non-autorisées. Des associations de défense des consommateurs lancent ce jour une campagne pour alerter sur les risques d’utilisation des sites non agréés de revente de billets de spectacles ou d’événements sportifs.
"Les problèmes rencontrés avec des billets achetés sur le marché en ligne de deuxième main se répandent rapidement dans toute l’UE", met en garde Monique Goyens, directrice générale du Beuc, citée dans un communiqué.
La campagne, lancée jeudi avec huit organisations membres (en République tchèque, Espagne, Finlande, Slovaquie, Pologne, Belgique, Slovénie, ainsi qu’en Suisse), est accompagnée de trois vidéos expliquant les risques de ce type de revente.

Placements financiers : L’AMF met régulièrement sa liste noire des sites Internet à fuir

Les conseils de prudence ne seront jamais suffisamment répétés : les super bons plans en matière de placements financiers n’existent pas ! Toutes les communications vous promettant de doubler votre capital sur un horizon de temps de court terme sont des arnaques. Les taux de rendements élevés s’accompagnent toujours de risques de perte en capital élevés.

La liste noire des sites Internet de l’AMF ne cesse de grandir, il est impératif de la consulter avant toute action.

  • vins, énergies renouvelables, forêts et bois exotiques, manuscrits : Si un site vous propose un placement dans des diamants d’investissement ou dans tout autre placement atypique relevant du régime des biens divers (vins, énergies renouvelables, forêts et bois exotiques, manuscrits, etc.), vous devez vérifier qu’il possède bien un numéro d’enregistrement qui doit figurer sur le document d’information à destination des investisseurs.
  • Forex, options binaires : passez votre chemin ! Si l’intermédiaire concerné ne figure pas sur Regafi dans le cadre du Forex et des options binaires ou ne dispose pas d’un numéro d’enregistrement pour l’investissement dans le diamant et les autres biens divers, ne répondez pas à ses sollicitations. Vous prendriez le risque de choisir un intermédiaire qui ne respecte pas les règles élémentaires de protection et de bonne information des investisseurs. Il vous sera également difficile de porter réclamation contre ce prestataire, d’autant plus qu’il peut s’agir dans certains cas d’une véritable escroquerie. Compte tenu du risque de perte d’argent élevé et de la présence de prestataires peu sérieux, voire exerçant illégalement leurs activités, il est préférable d’éviter d’investir sur le Forex, les options binaires, les diamants et autres biens divers.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Arnaques : courriers postaux, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

1 commentaire

Sur le même sujet

A lire également