COVID19 : Manque de bras dans les champs = manque de fruits et légumes dans vos assiettes

Avec les règles de confinement appliquées, les saisonniers, le plus souvent des étrangers, car la tâche est rude et faiblement rémunérée, ne peuvent pas rejoindre les exploitations en France. Une situation ubuesque marquant la totale inadéquation de notre économie actuelle. 200.000 postes seraient à pourvoir selon le ministère de l’Agriculture.
COVID19 : Manque de bras dans les champs = manque de fruits et légumes dans vos assiettes
200.000 postes vacants dans les exploitations horticoles © FranceTransactions.com/stock.adobe.com

Publié le

Les Français vont-ils bientôt avoir faim ? Non, avec toutes les pâtes qu’ils ont stockés... Par contre, le manque de légumes verts et de fruits pourrait bien se faire sentir d’ici quelques semaines. Accompagné d’une hausse vertigineuse des prix. L’inflation est attendue de toutes façons en forte hausse.

200.000 postes vacants dans les champs de France

Les Français qui iront aider les agriculteurs "auront des contrats de travail et ils pourront cumuler les dispositifs", a déclaré le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume. Un appel national a été lancé pour compenser le manque de travailleurs saisonniers dans l’agriculture, dû aux mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19.

Rejoindre l’armée française de l’agriculture, oui, mais comment faire ?

Le ministre de l’Agriculture appelle les Français sans activité à participer aux récoltes. Il estime que 200.000 emplois directs sont vacants dans l’agriculture.
"Rejoignez la grande armée de l’agriculture française !". Invité sur RMC et BFMTV ce mardi matin, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a appelé les "Français sans activité" à aller travailler aux côtés des agriculteurs pour participer aux récoltes alors que le secteur manque cruellement de main d’œuvre. Cela concerne notamment ceux qui seraient privés d’activité car placés en chômage partiel en raison de l’épidémie de coronavirus.

Comme à chaque fois avec les politiques, l’effet d’annonce est suivi, mais seulement quelques jours plus tard, de mesures concrètes avec des détails. C’est ce que nos pays voisins appellent la politique spectacle à la française. Beaucoup de bruits et d’annonces et rien de bien concret.

Alors pour rejoindre cette armée, comment faire ? Et bien cet article sera mis à jour dès que quelqu’un sera capable de nous répondre au ministère de l’agriculture.

Le travail en extérieur est autorisé

Le gouvernement a par ailleurs rappelé que le travail en extérieur n’était pas interdit. Il convient évidemment de respecter les gestes barrières, mais le travail dans les champs est autorisé et les risques seraient limités.

"Il y a la possibilité d’avoir 200.000 emplois directs dans l’agriculture. Donc je veux lancer un grand appel à l’armée des ombres, un grand appel aux femmes et aux hommes qui aujourd’hui ne travaillent pas, un grand appel à celles et ceux qui sont confinés chez eux dans leur appartement ou dans leur maison, à celles et ceux qui sont serveurs dans un restaurant, hôtesses d’accueil dans un hôtel, aux coiffeurs, à celles et ceux qui n’ont plus d’activités", a énuméré Didier Guillaume.

"Rejoignez celles et ceux qui vont nous permettre de nous nourrir de façon propre, saine, durable", a encore martelé le ministre de l’Agriculture. Car "il faut que les travaux des champs se fassent et pour qu’il se fassent il faut de la main d’œuvre", a-t-il ajouté, invoquant le "besoin de la solidarité nationale pour que nous puissions tous manger".

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article COVID19 : Manque de bras (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également