Inflation officielle sur avril 2020, où es-tu ? Les prix explosent !

Inflation officielle sur avril totalement ubuesque © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Officiellement, l’inflation en avril serait stable. La publication de l’INSEE est évidemment totalement faussée par le confinement. Le relevé des prix n’ayant pas pu être effectué dans les magasins depuis le 16 mars. L’inflation explose pourtant bien...

Publié le

En avril 2020, les prix à la consommation sont stables sur un mois et augmentent de 0,3 % sur un an...

Cela fait un peu mal aux yeux tout de même. L’INSEE est pourtant bien à l’origine de cette publication et personne ne peut remettre en cause la validité de ces chiffres. Il faut bien se rappeler que l’inflation n’est pas un indice du coût de la vie.

Le prix des produits frais explose de +18% en avril

Sans surprise, le prix des produits frais est en très forte hausse sur le mois d’avril. Après une forte hausse sur le mois de mars (+4.70%), essentiellement liée à la saisonnalité, les prix ont explosé sur avril. La demande des consommateurs, en hausse avec le confinement, ajoutée des difficultés de main d’œuvre et à un approvisionnement plus difficile, ont conduit à une inflation record sur les prix des produits frais.

L’INSEE précise cependant : La crise sanitaire du Covid-19 affecte la qualité des données du mois d’avril : les relevés de prix dans les points de vente physiques sont suspendus depuis le 16 mars, certains points de vente sont fermés et de nombreux produits ne sont plus disponibles à l’achat. Les prix correspondant à plus de quatre dixièmes de la consommation sont ainsi imputés du fait de la crise sanitaire.

Navigation à vue sur la base de ces statistiques ?

Toutes ces statistiques qui ne veulent rien dire, c’est affligeant. Entre la comparaison du nombre de décès d’un pays à l’autre, totalement ubuesque, n’ayant pas les mêmes critères, de l’évolution de la pandémie, des résultats des essais cliniques, maintenant voici également que les statistiques économiques sont complètement délirantes. L’inflation, selon l’INSEE n’aurait pas grimpé en avril, pour la simple raison que le relevé des prix n’a pas pu avoir totalement lieu, confinement oblige. Mais les décideurs utilisent-ils ces données ?

Les prix de l’alimentaire explosent

En avril 2020, les prix de l’alimentation sont nettement plus dynamiques que le mois précédent : +3,7 % sur un an après +1,9 %. Les produits frais se renchérissent fortement (+17,8 % sur un an après +4,7 %). Les prix des légumes frais s’envolent à +30,3 % sur an après + 4,8 % et ceux des autres produits frais sont également en nette hausse : +10,8 % sur an pour les prix des fruits frais après +5,1 %, +19,0 % pour ceux des poissons frais après +6,4 %.

Evolution de l'Inflation annuelle

Hors produits frais, les prix de l’alimentation augmentent de 1,4 % sur un an, comme le mois précédent. Les prix du riz (−0,3 % sur un an après −0,1 %) et de la farine et autres céréales (−1,6 % après −0,5 %) baissent davantage et ceux des huiles et graisses (−0,3 % après +0,4 %) et des boissons non alcoolisées (−0,3 % après +0,1 %) se replient. Les prix du lait, fromage et œufs ralentissent (+0,1 % après +1,0 %), tout comme ceux des boissons alcoolisées (+0,5 % sur un an après +1,3 %). Les prix des pâtes alimentaires et couscous (−0,1 % après −0,6 %) et du sucre (−0,3 % après −0,9 %) reculent moins qu’en mars. Ceux des viandes (+3,9 % après +3,6 %), des aliments pour bébé (+1,7 % après +1,0 %) et des légumes secs ou en conserve (+1,7 % après +1,6 %) accélèrent.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Inflation officielle sur (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également