Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Influenceurs / loi encadrant les publicités : du rififi chez les Youtubeurs, Squeezie agite le panier de crabes

Ne tuez pas la poule aux œufs d’or ! Chez les Youtubeurs, il y aurait évidemment les bons et les mauvais influenceurs. Le plus influent en France, Squeezie se désodilarise de la tribune qu’il a pourtant lui-même signée. Cela commence bien.

ça part en vrille chez les YouTubeurs dès lors que des règles se mettent en place... © FranceTransactions.com / stock.adobe.com
Publié le
Annonce

EURO+, 100% fonds euros, sans risque, visez 5% en 2024

Le fonds en euros EURO+ proposé par Swiss Life a publié une performance annualisée remarquable de + 4.10 % en 2023, sans avoir recours au moindre bonus de rendement. Ce fonds euros est accessible via le contrat d’assurance-vie monosupport Placement-direct EURO+. Sans frais sur les versements, sans contrainte de versement sur les unités de compte, 0.60% de frais de gestion, ce contrat EURO+ peut être considéré comme étant un des meilleurs plans épargne sans risque sur 2024. Son objectif de rendement pour 2024 devrait s’approcher des 5 % (non garanti, net des frais de gestion, brut des prélèvements sociaux et fiscaux). Le portefeuille obligataire du fonds EURO+ affichait un rendement actuariel de 5.56% à fin 2023.

Les influenceurs n’influencent que ceux qui sont facilement influençables, c’est bien pour cela qu’il faut encadrer fortement cette activité.

Comment faire le buzz ?

Ne cherchez pas, suivez les déboires de Squeezie. Cette star de YouTube fait la météo sur le marché publicitaire sur YouTube. La loi encadrant les publicités devrait mettre un bémol sur les activités de près de 150.000 youtubeurs en France. Comme pour les autres médias, toute vidéo rémunéré devra afficher clairement qu’il s’agit d’une publicité. Par ailleurs, les arnaques et autres ventes ou conseil de produits financiers seront mieux encadrés.

La volte-face de Squeezie

"Je me réjouis que ces arnaqueurs soient enfin sanctionnés". Le premier youtubeur français, Squeezie (près de 18 millions d’abonnés), s’est désolidarisé dimanche 26 mars d’une tribune d’influenceurs dont il était signataire et qui dénonçait les "dérives d’une minorité", avant l’examen d’une loi qui doit encadrer le secteur.

"J’ai fait l’erreur de donner mon accord pour que mon nom apparaisse dans une tribune très maladroite, que je n’ai même pas lu avant publication ", a tweeté Squeezie, dans un message déjà vu plus d’un million de fois dimanche soir. "On m’a présenté cette tribune comme un moyen de nous défendre devant des lois trop extrêmes, qui auraient pu pénaliser à tort les honnêtes créateurs de contenu" alors que, parmi les signataires, "on retrouve des influenceurs à l’origine même du problème (des gens qui ont mis en avant du casino, de la chirurgie esthétique, des escroqueries, etc.)", réagit Squeezie, aussi suivi par 9 millions de fans sur Twitter.

Placements de produits

"J’ai toujours été irréprochable et transparent dans mon travail avec les marques. Je ne suis pas impacté par ces lois, je n’ai rien à perdre avec cette réforme qui est destinée à réglementer des placements de produits immoraux, principalement faits par des influenceurs mal-intentionnés. Je me réjouis que ces arnaqueurs
soient enfin sanctionnés
", conclut-il.

Ne pas tuer la poule aux œufs d’or

Dans cette tribune parue dans le Journal du Dimanche , 150 des plus gros influenceurs et Youtubeurs français demandaient aux députés "ne pas casser (leur) modèle" à cause de la "dérive d’une minorité". Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a présenté vendredi une batterie de mesures pour réguler un secteur jusqu’ici largement sans contraintes. En particulier, il veut soumettre les 150.000 influenceurs français, qui vivent souvent de la promotion de produits, " aux mêmes règles" publicitaires que les médias traditionnels.

Tromperies, mensonges et fausses recommandations

En janvier, sur fond d’une polémique entre le rappeur Booba et Magali Berdah, patronne d’une des premières agences d’influenceurs, la répression des fraudes (DGCCRF) avait publié une enquête accablante sur les pratiques du secteur : tromperie sur les produits vendus, promotion de paris sportifs risqués voire d’injections "par des esthéticiens et des non professionnels de santé".

Sélection des 3 meilleures offres de souscription de contrats d'assurance-vie

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) 200€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2PLACEMENT-DIRECT VIEPlacement Direct Vie (SWISS LIFE ASSURANCE ET PATRIMOINE) Jusqu'à 600€ offerts pour 2.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) Bonus de rendement 2024 et 2025 sur le fonds euros de +1.50%, pour 8.000€ de versement minimum, avec 35% de versement sur les unités de compte.👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Influenceurs / loi encadrant Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Influenceurs : à lire également