La suppression de la taxe d’habitation pour 20% des Français de nouveau reportée au-delà de 2023

Suppression de la taxe d’habitation remise en cause © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
L’impôt le plus injuste selon Emmanuel Macron resterait donc en place pour les Français les aisés. La taxe d’habitation des 20% des Français les plus aisés ne devrait pas être supprimée comme escomptée en 2023. Un coup de massue, E. Macron tentant ainsi de couper court à la polémique sur le retour de l’ISF.

Publié le , mis à jour le

L’impôt injuste par excellence, la taxe d’habitation

La taxe d’habitation est très variable selon les communes et les territoires. C’est un impôt injuste, dixit le gouvernement dans son communiqué de presse de 2019, calculé sur des bases fiscales obsolètes, qui datent des années 1970. Cette mesure historique redonne plus de 18 Md€ supplémentaires de pouvoir d’achat aux Français. Le gain moyen aurait du être en moyenne à 723 € par foyer, pour tous les Français. Sauf que, le gouvernement pourrait bien ne pas aller au bout de sa réforme.

Le saviez-vous ? La taxe d’habitation, payée par les 20% des Français les plus aisés, représente 7,48 milliards d’euros.

Suppression de la taxe d’habitation, la volte-face post-covid

Promise pour 2021, puis 2022, et enfin 2023... La suppression de la taxe d’habitation pour tous les Français sera encore repoussée. Lors de son interview télévisée tenue ce mardi à l’Elysée , Emmanuel Macron a fait comprendre que la suppression totale de la taxe d’habitation pour les 20 % de Français les plus aisés - qui était attendue d’ici à 2023 - devrait être reportée à plus tard en signe de solidarité. « Une option possible serait de décaler un peu, pour les plus fortunés d’entre nous, la suppression de la taxe d’habitation, ce qui peut être quelque chose de légitime en période de crise  », a avancé le chef de l’Etat, tout en renvoyant le dossier à son Premier ministre, Jean Castex.

Report jusqu’en 2026 ? Avec la refonte des taxes foncières ?

La suppression de la taxe d’habitation s’effectuera probablement en 2026, avec la refonte des taxes foncières, et leur explosion à la hausse. Un rattrapage de 50 ans des valeurs locatives qui fera exploser les taxes foncières. La réactualisation s’effectue au fil de l’eau, par exemple en 2019, 130.000 foyers fiscaux ont vu leur taxe foncière augmenter pour cette raison, a indiqué récemment le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin. Plusieurs fois envisagée, la réforme en profondeur des valeurs locatives est potentiellement explosive car elle pourrait entraîner une forte augmentation de taxe foncière pour certains propriétaires, de l’ordre de +100% à +200% de hausse.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La suppression de la taxe (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également