Les appels concernant le prélèvement à la source gratuits qu’à partir de janvier 2019 !

Publié le

Vous avez des questions à poser aux services fiscaux concernant le prélèvement à la source ? Vous souhaitiez appeler ? Il vous en coûtera 6 cents par minute, pour potentiellement vous entendre dire qu’il vous faudra agir en janvier 2019, car avant vous ne pouvez plus rien faire ! Attendez encore un peu, de toutes façons, les fonctionnalités vous permettant de changer les choses ne seront activées qu’en janvier prochain. D’ici là, les appels seront gratuits.
Les appels concernant le prélèvement à la source gratuits qu'à partir de janvier 2019 !
©stock.adobe.com

Les appels concernant le prélèvement à la source seront gratuits au 1er janvier 2019

Actuellement, le numéro instauré (0811 368 368) est taxé 6 centimes d’euro la minute. Au 1er janvier 2019, vous ne paierez plus que le prix d’un appel local. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, l’a confirmé sur RTL, ce matin : "j’ai pris en compte la demande d’usagers qui sans doute au mois de janvier seront bien plus nombreux à appeler. Et à partir du 1er janvier, ce standard sera gratuit".

Le prélèvement de l’impôt à la source entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Cette réforme importante permettra de mettre fin au décalage entre le versement des revenus et le paiement de l’impôt. L’impôt qui s’adaptera automatiquement aux revenus mensuels de l’année sera déduit chaque mois de votre fiche de paie.

Fin des appels surtaxés

Cette bonne nouvelle est la conséquence de l’adoption, le 25 janvier dernier, de la loi "Pour un État au service d’une société de confiance" engageant une transformation de l’action publique. L’un des volets comporte la création d’un numéro fixe et non surtaxé des appels à l’administration et aux services publics de l’État. Actuellement, le "39 39", numéro d’entrée vers les services administratifs, est facturé 15 centimes d’euros la minute.

Et qui va financer tous ces services gratuits ? Vos impôts bien évidemment.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Les appels concernant le (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet