Privatisation de la FDJ : un large succès populaire, les réservations inférieures à 5.000€ servies en priorité

Privatisation de la FDJ ©francetransactions.com/stock.adobe.com/FDJ
Après une seule semaine de période de réservation des actions de la FDJ, pas moins de l’équivalent de 600 millions d’euros ont été demandé par les Français. Un succès populaire indéniable. Du coup, toutes les demandes de réservation ne seront pas servies intégralement. Seules les demandes de réservation inférieures à 5.000€ resteront prioritaires.

Publié le

Finie la période de doute, le prix de l’action FDJ est-il trop élevé, ou pas ? Savoir s’il faut souscrire, ou pas. Les Français ont choisi, ils souscrivent largement.

Privatisation de la FDJ, un large succès

Dans le communiqué prévu le 12 novembre, à mi-chemin dans cette offre de privatisation, utile pour la prise de décision des investisseurs encore indécis, la société de la Française des Jeux est aux anges, tout comme Bruno Le Maire. « C’est au-delà de toutes nos espérances ». Les Français ont déjà demandé pour « plus de 600 millions d’euros » d’actions de la Française des Jeux, s’est réjoui mercredi le ministre de l’Economie et des finances Bruno Le Maire.

Cette somme correspond à la tranche destinée à être allouée aux particuliers, précise-t-on à Bercy, le reste devant provenir des investisseurs institutionnels. Les particuliers intéressés peuvent cependant continuer à souscrire des actions Française des Jeux. Si le montant qui leur est réservé est dépassé, les souscriptions inférieures à 5.000 euros seront en effet prioritaires. Ceux qui auront demandé plus n’obtiendront en revanche qu’une partie de leur demande, afin de satisfaire le maximum d’investisseurs.

Première cotation des actions FDJ le 21 novembre 2019

Au total, avec une fourchette de prix comprise entre 16,50 et 19,90 euros par action, l’État espère tirer entre 1,6 et 1,9 milliard d’euros de l’opération, selon un calcul de l’AFP. Les particuliers ont jusqu’au 19 novembre pour souscrire, tandis que les investisseurs institutionnels ont un jour de plus, soit jusqu’à la veille de l’introduction en Bourse de la société prévue le 21 novembre.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Privatisation de la FDJ : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également