Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Prix de l’électricité au 1er février 2024 : la CRE recommande au gouvernement une première baisse de prix

Surprise, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) recommande une baisse des prix de l’électricité au 1er février 2024. Le gouvernement avait de son côté prévu une hausse de 10% !

Prix de l’électricité au 1er février 2024

Publié le
Annonce

📢 LUCYA CARDIF : meilleur contrat d’assurance-vie

Le contrat d’assurance-vie LUCYA CARDIF est plébiscité par la presse financière. Meilleur fonds euros du marché en 2022. Contrat le moins cher du marché permettant d’investir sur tous les types d’actifs financiers, et notamment en ETF. À découvrir, une véritable pépite, 100% en ligne, sans frais sur les versements.

Baisse des prix de l’électricité proposée par le CRE

Conformément au code de l’énergie, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a pour mission de calculer les évolutions des tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE). Dans ce cadre, avant de proposer l’évolution des tarifs réglementés de vente au Gouvernement, elle soumet sa proposition aux acteurs (fournisseurs, associations de consommateurs et administrations concernées). Avant l’audition des principaux acteurs le 15 janvier 2024, la CRE publie les évolutions qu’elle envisage à ce stade.

Au 1er février 2024, avant la prise en compte de la fiscalité, le niveau moyen des TRVE baisse de – 0,35 % HT (soit – 0,74 €/MWh) par rapport aux TRVE gelés en vigueur depuis le 1er août 2023 qui se décompose de la façon suivante :

  • + 0,01 % HT soit + 0,02€/MWh HT pour les tarifs bleus résidentiels ;
  • - 3,67 % HT soit – 8,01 €/MWh HT pour les tarifs bleus professionnels.

La stabilité des TRVE HT pour les résidentiels et la légère baisse pour les professionnels s’expliquent principalement par la baisse du coût d’approvisionnement au regard de la détente des prix sur le marché de gros de l’électricité en 2023 qui permet de compenser la suppression du gel tarifaire mis en place dans le cadre du bouclier 2023. En outre, l’article 92 de la loi de finances pour 2024 donne la possibilité au Gouvernement de majorer le tarif de l’accise sur l’électricité (anciennement TICFE) dans la limite d’une hausse des TRVE TTC pour les clients résidentiels à 10 %.

Dans un courrier du 6 janvier 2024, les ministères en charge de l’Economie, des Finances, et de la Souveraineté industrielle et numérique et de la Transition énergétique ont demandé à la CRE d’indiquer les évolutions TTC des TRVE dans deux cas de figure :
  • dans le cas où le tarif de l’accise sur l’électricité est maintenu à son niveau actuel de 1 €/MWh, la variation des TRVE est de - 0,01 % TTC pour les clients résidentiels et - 3,59 % TTC pour les clients non résidentiels.
  • dans le cas où le tarif de l’accise est majoré au niveau du plafond fixé par la loi de finances pour 2024 de 22,54 €/MWh, la variation des TRVE est de + 10,00 % TTC pour les clients résidentiels et + 6,20 % TTC pour les clients non résidentiels.
    Pour rappel, le tarif de l’accise sur l’électricité était de 32,44 €/MWh avant la mise en œuvre des boucliers tarifaires en 2022 et 2023.

Le gouvernement décide seul

La baisse proposée par la CRE ne devrait pas impliquer de véritable diminution de la note sur la facture des consommateurs d’électricité. L’année 2024 marque le retour d’une taxe : la TICFE ou « taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité ». En 2021, cette taxe avait été abaissée. Elle était alors passée de 32 euros du MWh à 1 euro du MWh pour les particuliers, et 0,50 euro du MWh pour les professionnels (au lieu de 26 euros du MWh), du 1ᵉʳ février 2022 au 31 janvier 2023, avant d’être prolongée jusqu’au 31 janvier 2024.

Au 1er février 2024, de facto, la TICFE fait donc son retour. La CRE y fait d’ailleurs allusion dans son communiqué, en bas de page, jeudi, en référence à un courrier adressé par le gouvernement, le 6 janvier dernier. Elle évoque alors deux scénarios distincts.

« Dans le cas où le tarif de l’accise sur l’électricité est maintenu à son niveau actuel de 1 €/MWh, la variation des TRVE est de -0,01 % TTC pour les clients résidentiels et -3,59 % TTC pour les clients non résidentiels ; dans le cas où le tarif de l’accise est majoré au niveau du plafond fixé par la loi de finances pour 2024 de 22,54 €/MWh, la variation des TRVE est de +10,00 % TTC pour les clients résidentiels et +6,20 % TTC pour les clients non résidentiels », explique-t-elle.

Sélection des 3 meilleures offres de souscription de contrats d'assurance-vie

TOPOFFRESDÉTAILSEN SAVOIR +
🥇 1LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) 200€ offerts pour 5.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
🥈 2LUCYA CARDIFLucya Cardif (CARDIF ASSURANCE VIE) Bonus de rendement 2024 et 2025 sur le fonds euros de +1.50%, pour 8.000€ de versement minimum, avec 35% de versement sur les unités de compte.👉 EN SAVOIR PLUS
🥉 3YOMONI VIEYomoni Vie (SURAVENIR) Jusqu'à 500€ offerts pour 10.000€ versés. 👉 EN SAVOIR PLUS
Les offres promotionnelles sont soumises à conditions.

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez vous à notre lettre quotidienne. Plus de 90.000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour mieux être informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, dont le lien de désabonnement est présent sur chaque envoi en bas du courriel. Recevez tous les jours, dès 9 heures du matin, les infos qui comptent pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Prix de l'électricité (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Prix électricité 2024 : à lire également