Prix moyen du Gaz réglementé : chute de -4.10% au 1er avril 2021

Prix moyen du Gaz réglementé : chute de -4.10% au 1er avril 2021 © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Après avoir enregistré une hausse de 5,7% en mars, les tarifs réglementés du gaz seront de nouveau en forte baisse de 4,1% en moyenne au 1er avril, revenant ainsi sous leur niveau de janvier 2020.

Publié le , mis à jour le

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Gaz : forte baisse des tarifs réglementés en avril 2021

Après avoir enregistré une hausse de 5,7% en mars, les tarifs réglementés du gaz seront en baisse de 4,1% en moyenne au 1er avril, confirmant la tendance observée depuis le 1er janvier 2019. Le prix du gaz règlementé sera donc moins cher en avril 2021 qu’en janvier 2020 (hors coûts des abonnements).

Engie a annoncé le 22 mars 2021 une baisse de 4,1 % en moyenne des tarifs réglementés au 1er avril, par rapport au barème en vigueur, applicable depuis le 1er mars 2021. « Cette baisse est de 1,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,5% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,3% pour les foyers qui se chauffent au gaz », a précisé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué.

Prix du Gaz réglementé (Engie)

Grille tarifaire TTC des tarifs réglementés du gaz d’Engie (au 1er Mars 2021)

Classe de consommation (kWh/an)Abonnement annuelZone 1Zone 2Zone 3Zone 4Zone 5Zone 6
Base (0-1000) [gazinière cuisson] ou B0 (1000-6000) [gazinière cuisson + eau chaude]
101.76€
0.0818 €
B1 (6000-30000) [gazinière cuisson + chauffe-eau + chauffage gaz] ou B2i (31000-300000) [petites copropriétés gaz]
248.76€
0.0570€0.0578€0.0585€0.0592€0.0599€0.0606€

Engie a créé 4 classes de consommation adaptées à différents usages du gaz naturel pour les particuliers :

  1. Base, pour des consommations du gaz naturel pour de la cuisson (c’est-à-dire pour une consommation annuelle comprise dans une fourchette allant de 0 à 1000 kWh) ;
  2. B0, pour des consommations de gaz naturel pour l’eau chaude sanitaire (et, éventuellement, pour la cuisson). Cette classe couvre donc des consommations annuelles comprises dans une fourchette allant de 1 001 à 6 000 kWh ;
  3. B1, pour des consommations de gaz naturel pour le chauffage d’une habitation (et, éventuellement, pour l’eau chaude sanitaire et/ou pour la cuisson). Cette classe couvre donc des consommations annuelles comprises dans une fourchette allant de 6 001 à 30 000 kWh ;
  4. B2I, pour des consommations de gaz naturel pour le chauffage d’une habitation de grande surface (> 200 m2) (et, éventuellement, pour l’eau chaude sanitaire et/ou pour la cuisson). Cette classe couvre donc des consommations annuelles comprises dans une fourchette allant de 30 001 à 300 000 kWh.

Selon la CRE, cette baisse des tarifs s’explique par « une moindre demande en gaz naturel liée à la remontée des températures et par la baisse des prix du gaz naturel liquéfié en Asie et en Europe ». Le mois dernier, en contraste, les tarifs réglementés enregistraient une hausse de 5,7% en raison de la forte demande mondiale liée à la vague de froid sur le continent asiatique, mais aussi de la forte sollicitation des stockages en Europe en début d’année. Pour autant, depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de gaz ont baissé en tout de 12,9%, et leur niveau reste inférieur à celui de 2015, poursuit la CRE dans son communiqué.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Prix moyen du Gaz réglementé : Publiez un commentaire ou posez votre question...

2 commentaires

Sur le même sujet

A lire également