Renoncement aux vacances de la Toussaint pour les soignants : 110 à 200€ par jour, la prime qui fait tousser

Renoncement aux vacances de la Toussaint pour les soignants : 110 à 200€ par jour © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Trop, c’est trop ! Alors que l’augmentation de salaire des soignants promise au plus fort de la pandémie n’est créditée qu’à moitié que depuis le mois de septembre, le gouvernement tente une nouvelle fois de demander encore plus aux soignants. Cette fois-ci, il s’agit de troquer leurs jours de vacances contre une prime.

Publié le

Hausse des salaires de 183€, lentement mais surement

Les soignants prennent connaissance en ce mois de septembre du premier volet de leur hausse de salaire, soit 90€ net par mois. Le second volet de cette hausse de salaire pour les soignants, soit +93€ sera prise en compte avant la fin d’année 2020, a précisé le Premier Ministre M. Castex le 15 octobre 2020. Il s’agit d’une relative bonne nouvelle puisque ce second étage de la hausse était initialement prévue en mars 2021.

Échange jours de congé contre primes de 110 à 200€ bruts par jour

Jean Castex a indiqué que les soignants qui renonceront à leurs congés de la Toussaint, recevront une indemnité de 110 à 200 € brut par jour. Objectif : Reconnaître par avance l’engagement des agents qui seront mobilisés par nécessité dans les jours et les semaines à venir . L’afflux de malades du coronavirus dans les hôpitaux depuis la rentrée fait craindre une saturation de certains services, notamment de réanimation, ou du report d’un trop grand nombre d’opérations non liées au Covid-19.

L’argent connaît ses limites...

L’argent ne fait pas tout. S’il faut être correctement payé pour effectuer son travail et en vivre sereinement, penser que seul l’argent motive les soignants est une insulte qui leur est faite. Personne ne peut être motivé pour un travail par la seule rémunération. Le manque de personnel est alarmant, mais les agences d’intérim et les directions d’hôpital ne trouvent personne.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Renoncement aux vacances (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également