Contrat d’assurance-vie 100% ETF : Yomoni Vie fera ses débuts en septembre prochain

Publié le

Disponible à partir de septembre 2015, le premier contrat d’assurance-vie 100% ETF devrait rapidement rencontrer son public. Les allocations seront suivies par des robots, permettant ainsi une réactivité exemplaire.
Contrat d'assurance-vie 100% ETF : Yomoni Vie fera ses débuts en septembre prochain
©stock.adobe.com

Les ETF (ou trackers) ont fait leur entrée par la grande porte sur les contrats d’assurance-vie. La liste des contrats d’assurance-vie permettant d’investir sur les ETF, supports répliquant des indices ou des secteurs, s’allonge au fil des mois.

Plébiscité outre-atlantique, les premiers contrats 100% ETF verront le jour cette année en France. Le premier d’entre eux sera Yomoni Vie.

Un contrat d’assurance-vie investi uniquement sur les ETF, géré pour vous, selon vos directives d’orientation

La gestion sous mandat existante sur les contrats d’assurance-vie en ligne laisse à désirer. Il ne s’agit ni plus ni moins d’une allocation type prédéfinie appliquée à l’ensemble des épargnants.

Yomoni Vie entend bien changer la donne en proposant une nouvelle solution. Yomoni se présente comme le premier site français de gestion sous mandat investi à 100% en ETF (exchange traded funds ou fonds indiciels).

Un contrat d’assurance-vie disponible à partir de septembre 2015

Yomoni a bouclé la semaine dernière une levée de fonds de 3,5 millions d’euros auprès de Iena Venture, incubateur de la Financière de l’Echiquier, et du Crédit Mutuel Arkéa, dont la filiale Suravenir sera dépositaire des contrats Yomoni-Vie. Chacun détient environ « un tiers du capital » comme les salariés de la start-up qui compte 7 personnes aujourd’hui, 10 bientôt, indique Mourtaza Asad-Syed, président de Yomoni et ancien responsable de la stratégie d’investissement de Société Générale Private Banking.

Sa société vise 1 milliard d’euros d’actifs sous gestion en 2017, en essaimant éventuellement en Belgique et en Suisse. Elle s’inspire des précurseurs américains comme Wealthfront, tout en voulant se démarquer des autres start-up financières françaises, en particulier des sites de gestion conseillée (par opposition à la gestion sous mandat) : Marie Quantier (ETF), advize (distributeur d’assurance vie) ou encore FundShop (conseil en assurance vie).

Toutes ces start-up s’appuient sur le conseil automatisé (robo-advisors), grâce auquel des algorithmes permettent au client de définir son profil de risque et son allocation d’actifs en quelques clics. Ces outils en plein essor sont scrutés de près par les régulateurs français et les autorités européennes, soucieuses de la bonne exécution du devoir de conseil.

0% de frais sur les versements, 1.60% de frais de gestion, gestion sous mandat incluse

Enfin Yomoni espère concurrencer les mandats de gestion personnalisée des banques en ligne, avec des frais de gestion « tout compris » limités à 1,6% par an grâce à l’utilisation d’ETF. Son contrat d’assurance vie sera investi à 100% en fonds d’obligations, actions et matières premières, sans recours au traditionnel fonds en euros à capital garanti.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Contrat d'assurance-vie : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également