Assurance-vie : Crédit Mutuel Arkéa contrainte de recapitaliser Suravenir à hauteur de 540 millions d’euros, taux bas obligent

Publié le , mis à jour le

Recapitalisation de Suravenir à hauteur de quelques 500 millions d’euros © FranceTransactions.com
Les taux bas n’ont pas que des impacts sur les rendements des fonds euros. Les assureurs sont également malmenés. Les ratios prudentiels réglementaires représentent une contrainte de taille, surtout lorsque les taux d’intérêt deviennent négatifs. Le blocage des nouveaux versements sur les fonds euros n’est pas une simple mesure d’incitation pour les épargnants à s’exposer à plus de risques. Certains assureurs ne peuvent agir autrement. Crédit Mutuel Arkéa a recapitalisé sa filiale d’assurance-vie et de prévoyance Suravenir à hauteur de quelque 500 millions d’euros.

Crédit Mutuel Arkéa recapitalise sa filiale assurance-vie Suravenir

"Le contexte économique de taux historiquement bas couplé à la réglementation applicable aux compagnies d’assurance vie depuis janvier 2016 génèrent une forte volatilité du calcul de leurs ratios réglementaires. Dans ce contexte, Suravenir renforce ses fonds propres en faisant appel à sa maison mère", a indiqué le groupe à l’AFP.

Selon plusieurs sources proches du dossier, confirmant une information des Echos qui a révélé la transaction, Crédit Mutuel Arkéa a été contraint de débourser 540 millions d’euros pour cette opération. Ce montant est donc supérieur au bénéfice net d’Arkéa pour 2018 .

"Cette opération est sans impact sur la rentabilité de Suravenir et pour ses clients. L’évolution défavorable des ratios prudentiels ne remet pas en cause la robustesse et la santé économique de Suravenir qui dégage une rentabilité élevée", a assuré Arkéa.

"Le ratio de solvabilité d’Arkéa était à 17,5%" au 30 juin 2019, soit l’un des plus élevés de la place", précise-t-il.

Une source proche du groupe Crédit Mutuel a précisé à l’AFP que cette décision avait été prise lors d’un conseil d’administration exceptionnel qui s’est tenuchez Arkéa le 16 septembre dernier, soit deux semaines après le conseil d’administration régulier du 28 août pour arrêter les comptes semestriels.

Un juste retour d’ascenseur ?

En 2017, selon Les Echos, "c’est l’assureur qui avait été sollicité par Arkéa, à qui il avait versé plus de 550 millions d’euros de dividendes, dix fois plus que l’année précédente", permettant ainsi à Arkéa "d’afficher une santé éclatante afin de défendre son projet de divorce".

Crédit Mutuel, un conflit sans fin ?

Le groupe bancaire dont les publicités se targuent d’être une banque sans actionnaire, ne montre que rarement un visage paisible. Après des années de conflit ouvert, Arkéa a annoncé en janvier 2018 avoir engagé une procédure de désaffiliation du groupe Crédit mutuel. Ce projet de scission a recueilli un large assentiment des caisses locales d’Arkéa en mars-avril 2018 lors d’un "vote d’orientation".

Basé au Relecq-Kerhuon près de Brest, Arkéa rassemble les fédérations Bretagne, Sud-Ouest et Massif Central.
De son côté, Crédit Mutuel Alliance Fédérale, l’entité dominante du groupe bancaire mutualiste, rassemble 11 de ses 18 fédérations régionales.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Assurance-vie : Crédit (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet