Crédit immobilier : de fortes hausses de taux sur avril, jusqu’à +0.70% ! Le marché immobilier est stoppé net

Forte hausse des taux des crédits immobiliers sur avril © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Sans surprise, la récession va pousser les taux des crédits immobiliers à la hausse, amorçant ainsi la fin de l’euphorie immobilière. Le marché immobilier est à l’arrêt, et le retournement tant attendu ne devrait plus tarder.

Publié le , mis à jour le

Des hausses de taux jusqu’à 0,70 % !

Selon le courtier en crédits immobiliers VousFinancer, en avril, la quasi-totalité des barèmes reçus accusent une hausse significative. Une quinzaine de banques ont ainsi remonté leurs taux, de 0,05 à 0,70 % pour l’une d’entre elles sur les moins bons profils ! Globalement, la plupart des hausses constatées sont aux alentours de 0,15 à 0,25%, ce qui n’est pas négligeable, alors que le taux d’emprunt d’Etat à 10 ans s’est assagi ces derniers jours, revenant aux alentours de 0 %.

« Les banques anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les mois à venir et souhaitent reconstituer leurs marges à un moment où il y a moins de concurrence car elles sont actuellement peu nombreuses à accepter encore de traiter les nouvelles demandes de prêt… » analyse Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer.

Des hausses de plus de 60 points de base pour les banques nationales

Ces remontées de taux concernent essentiellement des banques régionales, mais également d’une banque nationale. Sur 20 ans une grande banque propose désormais des taux de 1,35 % à 2,35 % en fonction des revenus, contre de 0,85 à 1,65 % en mars !

Taux moyen des crédits immobiliers à taux fixe sur 15 ans

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 06/10/2020
Durées de créditTaux maxi. Taux moyens Taux mini.
7 ans1,00 %0,85 %0,40 %
10 ans1,20 %0,95 %0,50 %
15 ans1,40 %1,10 %0,75 %
20 ans1,70 %1,25 %0,92 %
25 ans2,05 %1,60 %1,01 %
30 ans2,45 %2,00 %1,78 %
(*) Mise à jour effectuée le 06/10/2020 . Taux hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché (avec 20% d'apport), calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers. Données indicatives uniquement.

Taux moyen des crédits immobiliers à taux fixe sur 20 ans

Les taux moyens sont actuellement de 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans, en hausse de 0,05 point quand les taux d’usure viennent de baisser ! On craint ainsi un effet ciseau, notamment pour les moins bons profils. « Dans le contexte actuel ces remontées peuvent être un véritable frein à la reprise… D’autant que les taux de l’usure ont encore baissé en avril. Comment vont faire les ménages modestes qui voudront acheter avec des taux supérieurs à 2 % sur 20 ans quand le taux d’usure est à 2,51 % ! Il faut espérer qu’au moment de la reprise de la demande, les banques ajustent leurs taux pour aider le marché à redémarrer…  » alerte Sandrine Allonier.

Une chute des demandes de crédits, -72% !

Durant les 3 premières semaines de confinement, chez Vousfinancer, les demandes de prêt ont chuté de 72 % et les dossiers envoyés aux banques de 58 %... « Nous recevons peu de demandes de nouveaux crédits et de moins en moins chaque nouvelle semaine du confinement. Le climat actuel fait que les préoccupations des Français sont davantage d’ordre sanitaire et la plupart des projets immobiliers sont actuellement sur pause. Pour autant nous restons mobilisés, 80 % de nos agences continuent à traiter les dossiers en cours pour faire avancer les demandes de prêt déposées ces dernières semaines. Et même si nos agences sont fermées au public, nous sommes en contact permanent avec nos clients, par téléphone, mail ou visioconférence. Nous réalisons également des calculs d’enveloppe pour anticiper sur la reprise du marché  » explique Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

Si le marché immobilier est actuellement en mode veille, la signature il y a quelques jours d’un décret autorisant les signatures d’acte à distance pourrait venir fluidifier les transactions en cours et permettre d’anticiper au mieux la reprise en évitant un embouteillage dans les études notariales au moment du déconfinement.

Pour ceux qui auraient encore un projet en cours et viendraient de signer un compromis de vente il est encore possible de demander un crédit immobilier. « Les banques sont elles aussi soumises à des contraintes de personnel et une nouvelle organisation. Si certaines ont fait le choix de se concentrer uniquement sur les dossiers de prêt en cours, heureusement, certains de nos partenaires acceptent encore les nouvelles demandes de crédit. Toutefois, les délais de traitement peuvent être rallongés. C’est actuellement l’ensemble de la chaine qui est ralentie, mais tous s’adaptent au mieux…  » constate Sandrine Allonier.

Durée de validité des offres de prêt étendue à 90 jours (au lieu de 30)

Ainsi une banque a allongé le délai de validité de ses offres de prêt de 30 jours à 90 jours. Par ailleurs, une ordonnance (article 2 de l’ordonnance n° 2020-306 du 25 mars 2020 relative à la prorogation des délais échus pendant la période d’urgence sanitaire et à l’adaptation des procédures pendant cette même période) vient aussi d’allonger les délais de conditions suspensives afin de laisser le temps aux emprunteurs de pouvoir obtenir un crédit dans cette période compliquée...

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Crédit immobilier : de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également