CIC et Crédit Mutuel : 200 millions d’euros de dédommagement versés, même avec une assurance perte d’exploitation non applicable

CIC et Crédit Mutuel : 200 millions d'euros de dédommagement versés, même avec une assurance perte d'exploitation non applicable
CIC et Crédit Mutuel : 200 millions d’euros de dédommagement versés © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Bien les assurances multirisques professionnelles, couvrant les pertes d’exploitation, ne soient pas applicables dans le cadre de ce confinement, CIC Assurances et le Crédit Mutuel ont décidé de verser 200 millions d’euros de dédommagement à leurs clients Pro.

Publié le

Un geste solidaire

Les deux banques ont annoncé un soutien financier à leurs assurés professionnels, pour compenser les pertes d’exploitation liées au confinement et à la pandémie de coronavirus. Ce versement n’est pas en lien avec la souscription d’une assurance multirisques professionnel, dans le sens où la perte d’exploitation n’est pas couverte en cas de confinement lié à une épidémie. Ces établissements financiers entendent ainsi montrer leur solidarité, notamment envers les professionnels les plus touchés : les restaurateurs, les coiffeurs, etc.

"Cela prendra la forme d’un versement correspondant à une estimation forfaitaire de perte de revenus de chaque secteur économique pendant cette période. D’un montant moyen de 7 000 euros, cette prime de relance mutualiste, comprise entre 1 500 et 20 000 euros, mobilisera près de 200 millions d’euros", fait savoir le groupe dans un communiqué.

Chaque assuré concerné contacté dans les prochains jours

Ainsi, à titre d’exemples, un restaurateur affichant un chiffre d’affaires annuel de 240 000 euros touchera une prime de 11 500 euros. Un coiffeur au chiffre d’affaires annuel de 90.000 euros touchera lui 7.000 euros, selon les chiffres fournis par le groupe bancaire.

« Chaque assuré concerné sera contacté dans les prochains jours par son chargé de clientèle, avec pour objectif de procéder au versement des premières primes dès début mai », précise encore le Crédit Mutuel, qui assure ainsi vouloir soutenir - entre autres - les artisans, commerçants, professionnels et PME.

COVID-19 : Aides financières pour les entreprises

COVID19 / Prêt Garanti par l'Etat (PGE) : taux de 0.25% sur 12 mois, déjà disponible dans plusieurs banques
Le Crédit Agricole d’Ile-de-France propose - dès ce mercredi 25 mars - à tous ses clients Professionnels et Entreprises de bénéficier du Prêt Garanti par l’Etat (PGE), un prêt avec différé d’amortissement de 12 mois pour toutes les entreprises quelle que soit leur forme juridique (société, commerçant, artisan, exploitant agricole, profession libérale, micro-entrepreneur, association et fondation ayant une activité économique, etc.) jusqu’au 31 décembre 2020.
Fonds de solidarité COVID 2nd volet : jusqu'à 10.000€ d'aides supplémentaires
Les bénéficiaires de l’aide de 1500 euros du premier volet du fonds de solidarité peuvent demander l’aide supplémentaire du second volet, sous conditions. Cette aide financière peut aller jusqu’à 5.000€, et même 10.000€ pour les entreprises du secteur du tourisme au sens large (restaurants, hôtels, cafés, etc.).
Commerces fermés : 3 mois de loyers annulés pour les TPE (moins de 10 salariés)
Les commerçants dont l’activité est impossible, pour raison de fermeture administrative, peuvent prétendre à l’annulation de 3 mois de leur loyer. Attention, cela n’est pas systématique et dépend essentiellement du bailleur.
Aide de 5000 euros pour les indépendants, commerçants, associations, TPE
Nouveau : la condition d’emploi d’au moins un salarié est supprimée ! Vous êtes indépendant, micro-entrepreneur, artisan, commerçant, profession libéral, une TPE et avez bénéficié de l’aide de 1500 euros, mais celle-ci ne suffit pas à vous éviter une probable faillite ? Une aide complémentaire allant jusqu’à 5000 euros peut vous être versée, sous conditions.
COVID-19 : CGP, CIF et courtiers peuvent bénéficier du Prêt Atout délivré par BPI France
Les conseillers en gestion de patrimoine (CGP), les conseillers en investissement financier (CIF) et les courtiers crédit et immobilier pourront bénéficier du Prêt Atout délivré par BPI France suite à l’intervention de la CNCEF auprès de l’organisme de financement et du gouvernement. Un dispositif conjoncturel exceptionnel qui soutiendra de la trésorerie des cabinets dans le cadre de la crise sanitaire.
COVID-19 / Les startups bénéficient également d'un plan de soutien financier sans précédent
Pas moins de 4 milliards d’euros sont mis à disposition pour le plan de soutien aux startups françaises. Face à cette crise sans précédent dans l’activité économique mondiale, le gouvernement multiplie les annonces de soutien aux entreprises françaises.
Loi de finances rectificative due à la pandémie de coronavirus, 300 milliards d'euros, est adoptée
Le Parlement vient d’adopter définitivement le projet de loi de finances rectificative qui met en œuvre la réponse d’urgence à la crise économique due à l’épidémie de coronavirus.
Suspension du paiement des loyers pour les TPE et PME : des appels aux bailleurs tous azimuts
Éviter au maximum le nombre de faillites parmi les TPE et PME, c’est tout l’enjeu de ces semaines à venir, le confinement faisant effondrer des pans entiers de notre économie. La suspension du paiement des loyers pour les TPE et PME en difficulté peut être une aide.
Coronavirus/confinement : votre employeur peut désormais vous imposer de prendre vos congés
L’état d’urgence sanitaire bouscule le code du travail. L’employeur pourra désormais vous imposer de prendre vos congés, dans la limite d’une semaine, pendant la période confinement.
Covid-19 : la prime de 1.000€ pour les travailleurs exposés aux risques reste la décision de l'employeur
Les médias s’emballent comme toujours bien vite. Ce jour, Bruno Le Maire a évoqué la prime de 1.000€, défiscalisée et sans charges sociales, que tout employeur ayant un contrat d’intéressement peut verser à ses employés. Cette prime de 1.000€ n’a rien d’automatique donc...
Aide de 1500 euros pour les indépendants, commerçants, libéraux, TPE de nouveau reportée pour le mois de juin
Depuis le mois de mars, les indépendants (micro-entrepreneurs, commerçants, libéraux, indépendants) peuvent bénéficier d’une aide financière de 1500 euros par mois, sur demande mais sous conditions. Cette aide porte sur les mois de mars, avril, mai et juin, soit 6.000€ au total. Détails afin d’en obtenir cette aide défiscalisée versée par la DGFIP.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article CIC et Crédit Mutuel : (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

Offres de bienvenue des banques, vous aussi, percevez votre bonus !

Comment épargner sur ses frais bancaires ? De la théorie à la pratique

Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également