Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Banques : la mutualisation des DAB fait son chemin en France, lentement mais surement...

Banques : la mutualisation des DAB fait son chemin en France, lentement mais surement...
Tous pour un DAB, un DAB pour tous ! © FranceTransactions.com/stock.adobe.com
Le système bancaire français se réforme, lentement mais surement, en fonction de l’évolution du mode de consommation des Français. Déjà mis en place depuis de nombreuses années à l’étranger, la mutualisation des DAB en France fait son chemin... La Société Générale, BNP Paribas et le Crédit Mutuel lance un test. Résultats en 2022 !

Publié le , mis à jour le

Annonce

🏆 TOP 5 des pistes à étudier pour réduire son impôt sur le revenu

La fin d’année approche. Afin de ne pas regretter de ne rien avoir mis en place l’an prochain, lors du règlement de votre solde d’impôt sur le revenu, prenez connaissance des 5 pistes préférées par les contribuables pour réduire leur impôt sur le revenu (et non le Pinel n’en fait pas partie !).

48.000 DAB en France

Les retraits d’argent ne cessent de chuter (-23% en 2020 selon le groupement des cartes bancaires), suite aux nouveaux modes de paiement. Le sans contact séduit largement, et son déploiement sur les mobiles devrait également séduire à terme. La fin des cartes bancaires semble inéluctable et est déjà envisagée par les banques. La question est de savoir comment continuer à accompagner les clients à répondre eux-mêmes à leurs besoins (éditer un RIB, remettre des chèques, etc.). Sur ce point, BNP Paribas, Crédit Mutuel et la Société Générale souhaitent mutualiser leurs distributeurs automatiques de billets (DAB). Une étude est lancée d’après les informations publiées par Les Echos. Un test sera mené en 2022, pour une potentielle mise en place en 2023.

DAB mutualisés

Les 15.000 DAB de ces trois banques pourraient être les mêmes. En insérant sa carte bancaire, le DAB reconnaîtrait la banque associée et permettrait alors de rendre les services désirés. Ainsi, l’espace client reste parfaitement délimité sur chaque DAB. L’avantage étant pour chacune des banques participantes de bénéficier des emplacements des autres banques. Ainsi, la présence de proximité de ces banques est améliorée, à moindre coût. Par ailleurs, les frais de maintenance des ces automates seraient évidemment partagés entre les banques adhérentes au projet. L’enjeu est donc bien également à ce niveau, réduire les frais d’un service qui ne cesse d’être de moins en moins sollicité.

Dispositifs similaires à l’étranger

La France n’est que rarement novatrice en matière de services bancaires. Ceci explique également pourquoi les néobanques connaissent un tel succès. Les banques traditionnelles françaises ayant une démarche pachydermique dans leur révolution. Au Portugal, le partage des DAB existe depuis plusieurs années. En Belgique, la situation est identique. Belfius, BNP Paribas Fortis, ING et KBC ont créé l’an dernier la société Batopin afin d’exploiter en commun 5.800 automates, soit les trois quarts du parc belge.

Une question, un commentaire?

💬 Réagir à cet article Banques : la mutualisation Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Offres de bienvenue des banques, vous aussi, percevez votre bonus !

Comment épargner sur ses frais bancaires ? De la théorie à la pratique

Epargnez sur vos frais bancaires !

Sur le même sujet

Banques : la mutualisation des DAB fait son... : à lire également

Banques : la mutualisation des DAB fait son... : Mots-clés relatifs à l'article