Néobanque : Ipagoo, interruption momentanée de service, licence suspendue, défaut de fonds propres

Publié le  à 0 h 0

Ipagoo a subit les foudres du régulateur bancaire anglais, la FCA (Financial Conduct Authority), sa licence a été suspendue, pour défaut de fonds propres. En Français, cela s’appelle faire banqueroute. A noter qu’Ipagoo est partenaire du Crédit Agricole d’Ile de France, via son offre Globe Trotter. Dommage pour les vacances de cet été, il faudra faire sans...
Néobanque : Ipagoo, interruption momentanée de service, licence suspendue, défaut de fonds propres
©stock.adobe.com

Sale temps pour les FinTech, quand la disruption rime parfois avec interruption

Lever des fonds parfois ne suffit pas, il faut savoir les gérer, ne pas aller trop vite dans son développement mondial et penser à assurer un modèle économique viable avant de grossir. Après les déboires de Sharepay, c’est donc au tour d’Ipagoo de connaître des soucis réglementaires. Ce ne sera de façon certaine par la dernière néobanque à connaître des soucis, tant elles se sont multipliées dernièrement dans tous les pays européens. A vouloir toute servir le même marché, sur la base d’un modèle économique qui ne doit convaincre que les fonds d’investissements gavés de liquidités, les lendemains peuvent déchanter rapidement.

Ainsi sur le site Internet de la néobanque, le texte suivant est affiché : "Chers clients, Veuillez noter qu’ipagoo LLP est tenu de s’abstenir temporairement de toute activité autorisée par la FCA. Cela signifie que l’accès à votre compte est actuellement suspendu et que vous ne pourrez plus accéder à vos comptes ni donner des instructions pour effectuer des paiements vers ou depuis votre (vos) compte(s). Ceci inclut tous les paiements effectués avec votre carte de paiement.
Nous vous adressons toutes nos excuses les plus sincères pour tout désagrément causé et nous travaillons à rectifier la situation le plus rapidement possible."

Mais où sont passés les fonds propres ?

Dans le détail, la direction affirme avoir les fonds propres suffisant, après sa dernière levée de fonds. Le hic ? L’avis de suspension de la licence est arrivé avant que ces fonds ne soient enregistrés. C’est ballot. Bref, une gestion des fonds propres qui pourrait faire cogiter pas mal de potentiels clients, quant à confier leurs propres fonds à de tels sociétés.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Néobanque : Ipagoo, interrupti : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Offres de bienvenue des banques, vous aussi, percevez votre bonus !

Comment épargner sur ses frais bancaires ? De la théorie à la pratique

Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également