Bourse : Après les records, un peu de réconfort...

©stock.adobe.com
Les marchés attendus à l’équilibre après une nouvelle séance de records.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Sur les marchés actions, la séance d’hier a encore confirmé la tendance observée lors des séances précédentes : une croissance modérée mais soutenue, dans un contexte de faible volatilité et de volumes d’échanges très étriqués.

Record pour le CAC40 depuis juin 2008

En effet, le CAC 40 a progressé de 0,17% à 4 589,12 points ce qui permet à l’indice parisien de retrouver une valeur qui n’était plus atteinte depuis juin 2008. Il faut noter que les échanges se sont limitées à 1,8 milliards d’euros, soit à peu près la moitié du volume moyen qui s’élève jusqu’à 3,4 milliards d’euros pour l’année en cours. Par ailleurs, la volatilité a également été limitée avec un écart maximal entre le plus haut et le plus bas de la séance d’à peine 20 points.

Bourse : Après les records, un peu de réconfort...
Bourse : Après les records, un peu de réconfort... © stock.adobe.com

Une situation similaire a été observée sur les autres places européennes. A Londres, le FTSE 100 grimpe de 0,24% à 6 875,00 points et le Dax de Francfort gagne 0,21% à 10 008,63 points, après une forte progression en fin de séance. Le Stoxx 50, quant à lui, s’apprécie de 0,37% pour clôturer sur les 3 045,73 points, son plus haut depuis septembre 2008.
Outre-Atlantique, le S&P-500 a signé lundi sa quatrième clôture record d’affilée alors que le Dow Jones obtient son troisième record de suite. Effectivement, le S&P-500 clôture à 1 951,27 points, soit une progression de 0,09% et le Dow Jones prend +0,11% à 16 943,10. Du côté des technologies, le Nasdaq Composite s’est apprécié de 0,34% à 4 336,24 points.

Sur le marché asiatique, les prix à la consommation ont augmenté plus que prévu en mai et l’inflation a atteint un sommet de quatre mois à 2,5%, tandis que les prix à l’entrée des usines ont baissé. Cette progression a notamment été alimentée par un bond de 4,1% des prix alimentaires et une hausse des prix à la consommation de 1,8% en avril. Rappelons que l’indice PMI HSBC/Markit est ressorti à 50,7 le mois dernier contre 51,4 en avril, une valeur plus faible que prévue, mais qui reste néanmoins au-dessus de la barre de 50 qui sépare la contraction de la croissance. Ainsi, les acteurs économiques se montrent optimistes sur la stabilisation du géant asiatique.

Ce matin, l’indice Nikkei a cédé 0,8% à 14.994,80 points et le Topix a cédé 6,05 points, soit 0,49%, à 1.228,73. En effet, les marchés japonais ont vécu une séance de prise de bénéfices après avoir clôturé lundi à son meilleur niveau depuis le 11 mars.

Aujourd’hui les investisseurs prendront connaissance de l’estimation définitive du PIB italien au premier trimestre, la production industrielle britannique en avril et les indicateurs avancés de l’OCDE. En fin d’après-midi, les stocks des grossistes étasuniens en avril seront publiés et sont attendus en en hausse de 0,9 % sur le mois.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : Après les records, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également