Bourse : près de 10% de baisse en 6 séances, un krach en vue ?

©stock.adobe.com
Sur les marchés actions, les principales places ont à nouveau souffert hier au sein d’un contexte économique toujours tendu avant la FED dont la réunion débute aujourd’hui et s’achèvera demain et le vote crucial en Grèce ce Mercredi.

Publié le

MARCHES ACTIONS

Outre ces évènements majeurs de fin d’année, qui nous écarte du rallye traditionnel à la hausse de fin d’année, l’or noir poursuit son irrémédiable plongeon et a lâché plus de 50% depuis son pic au mois de Juin dernier, entrainant avec lui les entreprises parapétrolières qui, rappelons-le, représentent une forte pondération au sein des indices.

Cette chute du baril, combinée à la morosité ambiante avec une Europe toujours à la traine et qui ne semble pouvoir se dépêtrer de sa situation économique et le ralentissement de la deuxième puissance économique mondiale, à savoir la Chine, pèsent sur le moral des investisseurs et donc sur les marchés, alors que ces derniers évoluaient sur des plus hauts, voir des records pour Wall Street. Le Dow Jones cède 0.58% à 17 180.84 points, le S&P500 0.63% à 1 989.63 points et le Nasdaq 1.04% à 4 605.16 points. En dépit des fortes baisses de ces derniers jours, les indices américains restent en gain pour le moment sur l’ensemble de l’année.

Bourse : près de 10% de baisse en 6 séances, un krach en vue ?
Bourse : près de 10% de baisse en 6 séances, un krach en vue ? © Fotolia.com

Du côté des places européennes, la chute a été bien plus forte hier. Le CAC 40 a perdu 2.52% et se maintient juste au-dessus des 4 000 points à 4 005.38 points. Le Dax et le Footsie abandonnent respectivement 2.72% et 1.87% à 9 334.01 points et 6 182.72 points.
Ce matin, dans le sillage de la veille et des marchés actions plus globalement, la Bourse de Tokyo plonge également en concédant 2.01% à 16 755.32 points. Les valeurs exportatrices sont, une nouvelle fois, à l’honneur mais cette fois cèdent du terrain avec le renforcement du Yen contre le billet vert.

Après le fort recul enregistré hier, les principales places européennes pourraient connaitre un léger rebond pour la deuxième séance de cette semaine. Pour cette journée, les investisseurs prendront connaissance d’une batterie d’indicateurs économiques.

FOREX

Sur le marché des devises, la monnaie unique s’affaiblissait face au dollar hier, dans un marché hésitant qui attendait l’issue de la réunion du comité de politique monétaire de la FED mercredi.
Les marchés attendent essentiellement le communiqué que publiera le comité de politique monétaire de la Fed à l’issue de sa réunion, mercredi, et les indices qu’il donnera sur un éventuel relèvement précoce de ses taux d’intérêt, actuellement proches de zéro.

Malgré une publication décevante lundi, avec le recul surprise de l’activité manufacturière dans la région de New York en décembre, la reprise de la première économie mondiale continue dans l’ensemble de montrer des signes d’amélioration, notamment du côté du marché du travail.
Cet aspect est d’autant plus important que la Fed fait de l’amélioration du marché du travail l’élément déclencheur d’une hausse de ses taux d’intérêt.

Une hausse des taux rendrait le dollar plus rémunérateur et donc plus attrayant pour les investisseurs.

En ce qui concerne l’euro, les investisseurs décortiqueront mardi le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers en Allemagne, la première économie européenne, et mercredi les chiffres de l’inflation en zone euro pour le mois de novembre.

L’euro recule donc légèrement face au dollar, à 1,2451 dollar.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : près de 10% de (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également