D’importantes publications ce jour influenceront la tendance boursière

©stock.adobe.com
Sur les marchés actions, en dépit de faibles volumes hier dus à un jour férié en France, mais également aux Etats-Unis, les marchés ont finalement clôturé en territoire positif en affichant de faible progression.

Publié le

Offre Bourse Direct

MARCHES ACTIONS

Les indices américains ont ainsi battu un peu plus de nouveaux records. Le Dow Jones a grappillé 0.01% pour s’établir à 17 614.90 points, le S&P500 0.07% à 2 039.68 points et clôture donc sur un cinquième record d’affilé, et le quarantième depuis le début de l’année. Le Nasdaq, de son côté, s’est adjugé 0.19% à 4 660.56 points.

D’importantes publications ce jour influenceront la tendance boursière
D’importantes publications ce jour influenceront la tendance boursière © Fotolia.com

Un peu plus tôt dans la journée, les principales bourses européennes ont également terminé dans le vert, le CAC 40 s’adjugeant notamment 0.50% à 4 244.10 points, le Dax 0.18% à 9 369.03 points et le Footsie 0.24% à 6 627.40 points.

Ce matin, la Bourse de Tokyo revient sur ses plus hauts niveaux depuis pas moins de sept ans après avoir affichée une progression de 0.43% à 17 197.05 points. En effet, les investisseurs ont accueilli de façon favorable les spéculations sur un possible report de la prochaine hausse de TVA au Japon par le premier ministre Shinzo Abe, initialement prévue en Octobre 2015, dans le but de soutenir l’économie. Néanmoins, les gains ont été limités suite à la déclaration du secrétaire général japonais du gouvernement qui a précisé que ces affirmations n’étaient pas d’actualité. On notera également que les valeurs exportatrices, profitant d’un dollar fort contre la devise nippone continue de soutenir le Nikkei.

Selon les dernières indications disponibles, les principales bourses européennes sont attendues en léger repli ce matin, alors que cinq banques se sont vues infliger deux amendes, l’une par le régulateur britannique, l’autre par le régulateur américain. Ces banques, accusées de manipulation sur le marché des changes, sont JPMorgan, HSBC, RBS, Citigroup et UBS. Les investisseurs scruteront également le rapport sur l’inflation de la Banque D’Angleterre, la production industrielle de la zone euro ainsi que les stocks des grossistes aux Etats-Unis.

FOREX

Hier sur le marché des devises, les échanges ont été particulièrement faibles, les cambistes ayant profités d’un jour férié en France, au Canada et aux Etats-Unis.
Ce matin, le billet vert se maintient face à ses principales contreparties sans trouver de catalyseurs. Subissant encore les effets des chiffres de l’emploi pour le mois d’octobre, parus vendredi dernier, les devises en dollar évoluent sans grands mouvements. Les cambistes scrutent donc les principales annonces attendues outre-Atlantique telles que les chiffres du chômage, jeudi à 14h30, ainsi que ceux de la consommation des particuliers, attendus à la hausse.

En Europe, la santé économique de la zone inquiète et ces incertitudes amènent les investisseurs à délaisser la monnaie unique. Cette situation a bel et bien été renforcée par les propos de Mario Draghi, ce dernier ayant émis la probabilité de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article D'importantes publication : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également