Jour des quatre sorcières : l’indécision prédomine

©stock.adobe.com
Hier, les places boursières européennes ont salué le discours accommodant de Madame Yellen, présidente de la Réserve Fédérale américaine. Si la banque avait annoncé mercredi qu’elle continuerait son programme de tapering, Mme Yellen a su rassurer les marchés en confirmant la bonne santé de l’économie étasunienne.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Ainsi, le Cac 40 a progressé de 0,72% à 4.563,04 points après un pic à 4.581,95, à moins de 20 points de son plus haut de l’année à 4.598,65 du 10 juin. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a pris 0,44% à 6 808,11 points et le Dax de la Bourse de Francfort 0,74%, au-delà de la barre des 10 000 points, en atteignant 10 004,00 points.

Outre-Atlantique, l’activité manufacturière dans la région de Philadelphie a accéléré en juin pour atteindre son meilleur niveau depuis septembre 2013. L’indice Philly Fed, qui mesure l’évolution de l’activité dans les Etats du Delaware, du New Jersey et de Pennsylvanie, est ressorti à 17,8 points, contre 15,4 en mai. L’indice des indicateurs avancés du Conference Board a, quant à lui, progressé de 0,5% à 101,7 points. Enfin, les inscriptions au chômage ont diminué de 6.000 à 312.000 la semaine dernière, contre 314.000 attendues. Néanmoins, Mr. Obama a déclaré que les Etats Unis sont prêts à lancer une « action militaire ciblée et précise » et vont envoyer jusqu’à 300 conseillers militaires pour aider les autorités irakiennes. Dans ce contexte, les indices de Wall Street finissent en ordre dispersé. L’indice Dow Jones des 30 grandes valeurs, a gagné 14,84 points ou 0,09% à 16.921,46. Le Standard & Poor’s 500, plus large, a progressé de 2,50 points (0,13%) à 1.959,48, ce qui constitue une nouvelle clôture record. Enfin, le Nasdaq Composite a cédé de 3,51 points, soit 0,08%, à 4.359,33.

Aujourd’hui, les investisseurs vont suivre particulièrement attentivement les marchés puisqu’il s’agit du « quadruple witching day » ou « journéé des quatre sorcières », avec l’arrivée à échéance des options sur indices boursiers, des contrats à terme sur indices boursiers, des options sur actions et des contrats à terme sur actions. Si historiquement ces journées sont souvent baissières, les principales places boursières européennes sont attendues proches de l’équilibre. A quelques minutes de l’ouverture, le CAC 40 pourrait perdre un point symbolique, alors que le Dax et le FTSE pourraient gagner quelques points à l’ouverture, tout en restant très proches de l’équilibre.

Forex

Pour la journée d’hier, la monnaie unique européenne a prolongé son appréciation face au dollar. En effet, le dollar souffre toujours du compte rendu de la Fed dans lequel la présidente Janet Yellen a exclu une hausse de son taux directeur et a annoncé dans le même temps, la réduction de son programme de rachats d’actifs de 10 milliards de dollars. Malgré des statistiques encourageantes sur l’économie américaine, les cambistes délaissent le dollar au profit des valeurs dites plus risquées. En effet, hier les investisseurs ont notamment pris connaissance du timide recul des inscriptions au chômage aux Etats-Unis ; à la mi-juin, les demandes s’établissent à 312K au lieu des 317K publié précédemment.

Ainsi, la parité EUR/USD dans son appréciation a réussi à atteindre sa résistance 2 fixée à 1,3635$ hier dans l’après-midi. Après une pause dans la nuit et un retour vers les 1,36$, la parité est repartie à la hausse ce matin vers les 1,3625$.

La livre sterling a également profité du délaissement du billet vert ce qui a permis au cross GBP/USD de prolonger son trend haussier entamé depuis la veille. Après un mieux de près de 100 pips, le GBP/USD se traite actuellement vers 1,7050$.

Après être venu testé les son support 1 fixé à 101,779 yens, le cross USD/JPY a tendu vers les 102 yens. L’USD/JPY s’échange actuellement à 101,90 yens.

Matières premières

Au chapitre des matières premières, ce matin le Brent et le WTI évoluent dans le vert s’échangeant sur des niveaux proches respectivement des 115$ et 106,50$. Le brut de référence européen se dirige tout droit vers un gain hebdomadaire après avoir progressé au cours des quatre dernières séances. L’escalade des tensions en Irak a encouragé la décision des Etats-Unis d’envoyer des conseillers militaires en Irak, le deuxième plus gros producteur de pétrole membre de l’OPEP. Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a indiqué qu’il allait envoyer 300 soldats pour aider l’armée irakienne contre les insurgés et que les Etats-Unis étaient prêts à prendre des mesures complémentaires pour enrayer la montée des islamistes. Ces soldats n’auront pas vocation à se battre mais à aider l’armée irakienne dans la formation, les stratégies et les renseignements. Les combats ne se sont, pour le moment, pas propagés dans la région Sud du pays, qui détiendrait selon les estimations, environ 75% de la production du pays. La détérioration de la situation irakienne inquiète les investisseurs qui pourraient envoyer le baril sur de nouveaux plus hauts si la situation ne s’améliore pas.

Du côté des métaux précieux, c’est une journée en territoire négatif qui commence. Le métal jaune s’échange aux encablures des 1 311,54$ soit une baisse de 0,67%, tout comme l’argent qui abandonne 0,52% à 20,69$. L’or continue sa progression alors que les annonces de Janet Yellen, présidente de la FED, et l’escalade des tensions en Irak ont encouragé les investisseurs à se tourner vers des investissements alternatifs tels que l’or.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Jour des quatre sorcières (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également