La géopolitique mène la danse sur les places boursières

©stock.adobe.com
Les principales bourses européennes sont attendues en légère hausse ce matin à l’ouverture à l’approche du référendum pour l’indépendance de l’Ecosse qui donne le « Oui » gagnant selon les derniers sondages. Les investisseurs ne définissent pas une tendance claire, faute de publications macroéconomiques majeures et en attendant le résultat du référendum et la prochaine réunion de la FED. Les opérateurs de marché devraient également rester attentifs à l’évolution des conflits géopolitiques et notamment le conflit russo-ukrainien.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Sur les marchés actions, Watt Street a clôturé proche de la neutralité et en ordre dispersé hier. Le Dow Jones a ainsi reculé de 0.12% à 17 049 points, tandis que le S&P500 et le Nasdaq ont grappillé respectivement 0.09% et 0.12% à 1 997.45 points et 4 591.81 points. Le S&P500 a notamment été soutenu par les valeurs pétrolières qui ont effectué un rebond. Wall Street a souffert en début de séance d’une prise de bénéfices suite à l’annonce inattendue d’une hausse des inscriptions chômage.

Les nouvelles sanctions prises par l’Union Européenne à l’encontre de la Russie entrent en vigueur ce vendredi. De son côté, Moscou a évoqué la possibilité de limiter les importations de voitures et d’autres biens de consommation. Barack Obama a également annoncé jeudi de nouvelles sanctions américaines, dans les secteurs de la finance, de l’énergie et de la défense. Selon les premières indications disponibles, le CAC et le DAX pourraient prendre jusqu’à 0.1% tout le Footsie britannique avec 0.2%.

La Bourse de Tokyo a clôturé pour la cinquième séance consécutive en territoire positif après avoir engrangé 0.25% ce qui permet au Nikkei de terminer à son plus haut niveau au cours des huit derniers mois à 15 948.29 points. La Bourse de Tokyo a progressé de 1.8% cette semaine, portée par les valeurs exportatrices suite au repli du yen face au dollar à son plus bas niveau depuis 6 ans. Le gouverneur de la BoJ a également reprécisé que la politique monétaire du Japon resterait très accommodante.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La géopolitique mène la (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également