Le refus écossais pour l’indépendance booste les indices mondiaux

©stock.adobe.com
Aujourd’hui sera une journée faible en annonces mais les investisseurs auront les yeux tournés vers la première cotation en bourse d’Alibaba tandis que Moody’s devrait publié la note souveraine de la France qui pourrait être baissée. Sur le marché des changes ce matin, le dollar se renforce, malgré les publications américaines de la veille. Ces dernières ont en effet été mitigées, avec notamment les chiffres des mises en chantier de logements en baisse et une chute des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

La monnaie unique européenne a donc profité de ces indicateurs pour reprendre un peu de terrain hier. La paire phare du marché des changes s’échangeait ce matin aux alentours des $1,2890 pour un euro, en léger repli. Les cambistes pourront suivre à 10h, l’indice des prix à la consommation allemand, qui pourrait impacter le cours du cross EURUSD.
Ce renforcement du billet vert, s’explique en partie par la perspective de remontée des taux, qui a été revue à la hausse par les membres du FOMC. Une telle décision renforcerait l’intérêt des investisseurs, à mesure que le dollar serait plus rémunérateur. Les taux directeurs devraient ainsi atteindre les 1,38%, horizon fin 2015, contre les 1,13% initialement prévus.

Outre-Manche, la victoire du non au référendum écossais, voté à 55,42%, a entrainé les paires en GBP à la hausse, laissant entrevoir un regain de confiance sur l’économie britannique et donc une possible remontée des taux de la Banque d’Angleterre ; un facteur de soutien de la livre sterling sur du long terme. La livre britannique évolue donc en hausse d’environ 0,3% face à ses 31 contreparties.

Face à la monnaie unique et au billet vert, la devise britannique a donc profité d’une pulsion haussière ce matin, et subit désormais un léger retournement, correspondant assez logiquement à la prise de bénéfice des scalpeurs. Le cable cotait à $1,6454 à 8h15, alors que le cross EURGBP s’échangeait à £0,7840 pour un euro.

Sur les marchés actions, c’est une journée en territoire positif qui s’est achevée hier avec, à la clé, de nouveaux records pour les indices américains. Le Dow Jones a ainsi progressé de 0.64% à 17 265.99 points, tout comme le S&P 500 avec une progression de 0.49% à 2 011.36 points. De son côté le Nasdaq culmine maintenant à 4 593.43 points en engrangeant 0.68%. Les investisseurs ont semblé rassurés par le maintien de la politique ultra accommodante et le ton employé par la FED qui souhaite garder le cap pour une « durée considérable ». De plus, alors que dans le domaine de l’emploi, les données publiées sont sorties meilleures qu’attendu avec un recul du nombre d’inscriptions au chômage, les investisseurs ont semblé se détourner de publications moins réjouissantes. Ainsi, les mises en chantier de logements ont reculé plus que ce que le consensus attendait.

Dans le sillage de leurs consœurs américaines, les principales bourses européennes ont terminé dans le vert hier, le Dax bondissant de 1.41% à 9 798.13, tandis que le CAC 40 et le FTSE s’adjugeaient respectivement 0.75% et 0.57% à 4 464.70 points et 6 819.29 points. Selon les dernières indications disponibles ce matin et porté par le « Non » au référendum écossais, le Footsie britannique pourrait bondir de 0.99% à l’ouverture, tout comme le CAC 40 et le Dax avec respectivement 0.76% et 0.6%. Les investisseurs saluent ainsi le maintien de la politique monétaire de la FED et le résultat du référendum en Ecosse.

Il y a quelques minutes, la Bourse de Tokyo a affiché une progression de 1.58% à 16 321.17 points pour terminer cette semaine en trombe, en flirtant avec des plus hauts niveaux atteints il y a plus de 7 ans maintenant. Outre l’actualité actuelle, les investisseurs ont apprécié la volonté du Premier ministre japonais Shinzo Abe de modifier le Government Pension Investment Fund qui est le plus gros fond public de retraite du pays. Le marché japonais a également été soutenu par la nouvelle baisse du Yen favorisant les valeurs exportatrices.

Aujourd’hui sera une journée faible en annonces mais les investisseurs auront les yeux tournés vers la première cotation en bourse d’Alibaba tandis que Moody’s devrait publié la note souveraine de la France qui pourrait être baissée.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le refus écossais pour (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également