Les marchés bien orientés, après le record du CAC40 depuis 2008

©stock.adobe.com
CAC 40 s’est adjugé 1.52% à 5 151.19 points, soit son plus haut niveau de clôture depuis 2008. Le Dax a gagné 1.30% à 12 132.52 points, tout comme le Footsie qui profite de sa forte exposition aux ressources de bases avec un gain de 1.88% à 6 961.77 points.

Publié le

Ce matin, en dépit d’indicateurs quelques peu décevants au cours des dernières semaines, la BoJ, sans surprise, a laissé sa politique monétaire inchangée. De plus, la BoJ se montre toujours optimiste concernant les perspectives économiques du pays. La Bourse de Tokyo a clôturé ce matin sur un plus haut depuis 15 ans à 19 789.81 points après avoir gagné 0.76%.
Les principales places européennes pourraient consolider ce matin à l’ouverture et céder du terrain après les fortes progressions observées la veille.

MARCHES ACTIONS

Les principales places européennes ont gagné du terrain hier après leur fermeture lundi, tandis que Wall Street a marqué le pas. Les mauvais chiffres de l’emploi aux Etats-Unis laissent suggérer aux investisseurs que la FED pourrait patienter un peu plus avant d’envisager le début de la fameuse hausse des taux. Cette hausse pourrait ainsi n’intervenir qu’à la fin 2015 alors que le consensus tablait entre Septembre et Octobre avant ces chiffres. On notera que le secteur de l’énergie était à l’honneur profitant depuis deux jours du rebond des prix du baril. Le

Wall Street était bien orienté en début de séance, avant d’observer un léger repli. Le Dow Jones a clôturé proche de la neutralité après avoir perdu 0.03% à 17 875.42 points. Le S&P500 et le Nasdaq ont souffert en cédant respectivement 0.21% et 0.14% à 2 076.33 points et 4 910.23 points. Les investisseurs attendront tout particulièrement ce soir la publication des « minutes » de la FED, avant le début du bal de la saison des résultats trimestriels aux Etats-Unis. Ces résultats commenceront en douceur avec Alcoa après la clôture avant de battre leur plein dans une semaine.

FOREX

Sur la journée d’hier, la parité EUR/USD a perdu du terrain à la suite de chiffres jugés non satisfaisants par les opérateurs de marchés principalement sur les PMI publiés en zone euro. En effet, le PMI des services sur le mois de mars en zone euro a reculé à 54.0 contre 54.1 attendu, par ailleurs, le PMI des services en France a aussi reculé à 52.4 contre 52.8 prévu. Seule l’Allemagne affiche un PMI en hausse à 55.4 contre 55.3 attendu.

L’information qui a permis au billet vert de se renforcer sur la journée d’hier est le chiffre des offres d’emploi aux Etats-Unis qui a fortement progressé en Février à un niveau de 168 000 pour atteindre 5.1 millions, son niveau le plus élevé depuis 14 ans, soit depuis Janvier 2001, indiquant donc que le marché de l’emploi américain demeure solide, avec une demande de main-d’œuvre en expansion.

Ce matin, la parité phare du marché des devises cote à près de 9 heures aux encablures des 1.0841$, soit en progression de 0.25% depuis l’ouverture, tentant d’entamer une correction à la hausse afin de revenir sur le dernier plus haut, atteint vendredi dernier à 1.1025$.
Aujourd’hui, les investisseurs resteront attentifs à la publication des ventes au détail en zone euro, un chiffre attendu à -0.2% contre 1.1% précédemment. Par ailleurs, les minutes de la Fed seront suivies à 20h ce soir.

Les paires en yen évoluent à la baisse ce matin. Le dollar contre le yen s’échange ce matin à 119.90 yens, soit en baisse de 0.34%. L’euro recule de 0.10% à près de 9h face à la devise nippone et s’échange juste en-dessous du seuil technique des 130 yens, aux alentours des 129.96 yens. Le yen affiche ce matin un indice courant de veille économique qui mesure l’atmosphère des affaires en forte hausse à 52.2 contre 50.9 prévu. Un chiffre au-dessus de 50 indique un sentiment optimiste, ce qui a permis à la devise japonaise de gagner du terrain aujourd’hui.

MATIERES PREMIERES

Les cours du pétrole repartent à la baisse ce matin dans la perspective de la publication des stocks de pétrole brut américain attendus en hausse aujourd’hui.

Le prix du baril de « light Sweet Crude » (WTI) échéance mai est en recul de 1,85% à 52,98 usd. Le prochain support en intraday est à 52,50 usd. De son côté, le baril de Brent pour la même échéance se négocie à 58,39 usd en baisse de 1,15%. Le support surveillé par les investisseurs est à 58,15 usd.

Le département américain de l’Energie (DoE) publie à 16h30, heure de Paris, ses chiffres hebdomadaires sur l’état des réserves américaines de brut. Selon nos estimations, elles devraient avoir encore augmenté de 3,4 millions de barils la semaine finissant le 27 mars dernier. Rappelons que le niveau de réserve se situe au plus haut historique avec un total de 471,4 millions de barils.

Les fondamentaux du marché restent baissier et les prises de bénéfices ont été nombreuses ces deux derniers jours après la forte poussée des cours en raison, entre autre, l’arrivée potentielle de la production iranienne sur le marché mondial suite à l’accord sur la levée des sanctions sur l’Iran et à l’intervention de la coalition arabe au Yémen avec à sa tête l’Arabie Saoudite.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Les marchés bien orientés, : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également