Marchés financiers : aucune tendance claire à espérer avant le 17 septembre prochain...

©stock.adobe.com
Il n’y a aucune raison de s’attendre à l’amorce d’un rallye haussier au cours des 15 prochains jours, du fait des défis qui pèsent sur la croissance mondiale.

Publié le

Offre Bourse Direct

On peut, tout au plus, espérer des rebonds techniques éphémères sur le CAC 40 et les autres indices qui permettront aux vendeurs d’entrer de nouveau sur le marché. En revanche, en cas de hausse des taux par la FED le 17 septembre, le marché devrait retrouver une direction. Pour mémoire, dans le mois suivant la précédente phase de durcissement monétaire en 2004, le dollar index avait grimpé de 2,29% et l’once d’or avait dégringolé de 3,35%. Le mouvement est déjà amorcé depuis plusieurs mois mais le renforcement du dollar est inévitable à court terme en cas d’action de la banque centrale américaine.

La parité EUR/USD se stabilise ce matin et cote aux encablures des 1.1226$, après être montée en séance hier au plus haut à 1.1307$. La parité phare du marché des devises devrait fluctuer dans un range jusqu’à la réunion de politique monétaire de la Fed le 17 septembre, avec un top à 1.15$ et un niveau bas à 1.10$. Les anticipations sont diverses concernant l’issue de cette réunion mais il est fort probable que la Fed intervienne dès ce mois-ci pour plusieurs raisons : la Fed a rempli son mandat dual avec une économie quasi en situation de plein emploi avec un taux de chômage à 5.3% ; par ailleurs, l’inflation américaine, hors énergie et pétrole, est de 1.8% donc très proche de la cible des 2%. De plus, il en va de la crédibilité de la Fed, puisqu’une hausse des taux fait consensus déjà depuis plusieurs mois. En attendant, la prudence est de mise et les évolutions des paires de devises majeures ne devraient pas être trop volatiles. En effet, la publication des créations d’emploi dans le secteur non agricole (enquête ADP) a révélé moins de créations que ce qui était attendu par le consensus : 190 000 contre 201 000, ce qui n’a pas fortement fait varier la parité.

Aujourd’hui les investisseurs seront dans l’attente de la décision de la BCE sur les taux directeurs : le principal taux directeur est attendu stable à 0.05%, ainsi que de la conférence de presse de Mario Draghi à 14h30. En fin de journée, les cambistes suivront la publication de l’indice PMI non manufacturier de l’ISM attendu en baisse à 58.1 contre 60.3.

Les paires en yen évoluent en légère hausse : le dollar contre le yen s’échange ce matin au-dessus du seuil des 120 yens à 120.43 yens, en hausse de 0.07%. L’euro progresse très légèrement face au yen à 135.10 yens à près de 9 heures, soit +0.01%

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Marchés financiers : aucune : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également