Rentrée boursière : Mario Draghi est aussi sous pression

©stock.adobe.com
Sur les marchés actions, Wall Street était fermé hier en raison de la fête du travail (Labor Day). De leur côté, les principales bourses européennes ont clôturé proche de la neutralité en raison de la recrudescence des tensions et violences au sein du conflit russo-ukrainien qui incitent les investisseurs à la prudence.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

De plus, les principaux opérateurs de marché ont déjà le regard tourné vers la fin de semaine, qui sera chargée en annonce avec notamment la réunion de la BCE Jeudi et la publication des chiffres de l’emploi américain le vendredi. Le CAC a cédé 0.03% à 4 379.73 points, tandis que le Dax et le Footsie ont grappillé 0.09% et 0.08% à respectivement 9 479.03 et 6 825.31 points.

L’armée ukrainienne a été contrainte de se replier et ainsi d’abandonner l’aéroport de l’une des places fortes des pro-russes dans l’Est du pays, à savoir Louhansk. Les chiffres de l’activité manufacturière dans la zone euro ont été décevants, montrant un ralentissement plus marqué que prévu aux mois d’Août. Les investisseurs se montrent inquiets vers les risques de déflations au sein de la zone euro et attendent avec impatience le discours de Mario Draghi. Certains opérateurs se laissent même à espérer la mise en place de nouvelles mesures pour soutenir l’économie.

Rentrée boursière : Mario Draghi est aussi sous pression
Rentrée boursière : Mario Draghi est aussi sous pression © stock.adobe.com

Les Bourses européennes sont attendues en très légère progression ce matin en l’absence d’orientation de Wall Street et dans un climat et contexte géopolitique toujours tendu. Le CAC et le FTSE pourraient progresser de 0.07% à l’ouverture, tout comme le Dax qui pourrait s’adjuger 0.08%.
De son côté, la bourse de Tokyo a fini en hausse de 1.24% ce matin à 15 668.60 points, pour atteindre son plus haut niveau au cours des sept derniers mois. Les investisseurs ont semblé accueillir favorablement le remaniement imminent du gouvernement de Shinzo Abe, ce qui pourrait laisser présager de nouvelles réformes de soutien à la croissance. De plus, la faiblesse actuelle du yen, qui a touché son plus bas niveau depuis sept mois face au dollar, soutient les valeurs exportatrices japonaises. Le secteur de la distribution est également mis en avant après une hausse des ventes dans les grands magasins en Août pour la première fois depuis le relèvement de la TVA en Avril.

Aujourd’hui est marqué par ce que l’on peut considérer comme la rentrée économique avec la réouverture des places américaines après le Labor Day, ce qui s’accompagne traditionnellement par un retour des investisseurs sur le marché, et donc des volumes d’échanges. Rappelons que ces derniers ont été particulièrement faibles cet été. L’indice PMI Manufacturier américain sera publié à 15h45, suivi de l’ISM Manufacturier US à 16h00 qui sont attendus sans grand changement avec ceux du mois de Juillet. Cette journée restera calme du côté de l’Europe.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Rentrée boursière : Mario (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également