Une journée boursière chargée en annonces

©stock.adobe.com
Sur les marchés actions, les principales bourses européennes ont clôturé en territoire négatif hier, suivies par Wall Street, souffrant de prises de bénéfices à l’exception du Dow Jones qui a grappillé 0.10% à 17 383.84 points.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

MARCHES ACTIONS

Le Nasdaq et le S&P 500, l’indice phare des gérants de fonds, ont abandonné sur la séance respectivement 0.33% et 0.28% à 4 623.64 points et 2 012.10 points. Du côté du Vieux Continent, c’est le CAC 40 qui affiche le plus fort recul face au Dax et au Footsie britannique en cédant près de 1.52% à 4 130.19 points. L’indice allemand recule de 0.92% et le FTSE de 0.52%.

Les pétrolières continuent de souffrir face à la chute du baril de pétrole, ce qui inquiète les investisseurs qui qui attendent avec impatience la prochaine réunion des membres de l’OPEP, le 27 Novembre prochain, pour savoir si les pays membres vont diminuer leurs quotas de production, alors que cette dernière atteint des records aux Etats-Unis notamment et que le monde fait face à une surabondance de l’offre.

De plus, la journée d’hier a également été marquée par des résultats trimestriels d’entreprises peu satisfaisants au regard de la première partie des publications. La société américaine Herbalife plonge complétement de 20.82%, alors que Pricline et Michael Kors ont également souffert. On notera toutefois la progression d’Alibaba suite à ses bons résultats trimestriels, tandis qu’AIG a également souffert du contexte et des inquiétudes des investisseurs alors que ses résultats étaient meilleurs que prévu.

Du côté de la Bourse de Tokyo, cette dernière affiche une progression de 0.44% à 16 937.32 points pour cette troisième séance de la semaine, après avoir subi un mouvement de prise de bénéfices suite aux séances de vendredi et de lundi qui ont affiché de grosses progressions. Rappelons que la BoJ a renforcé et a mis en place de nouvelles mesures de soutien à l’économie, notamment en augmentant fortement son volume de rachat d’actifs de 20 milliards de dollars.

Selon les dernières indications disponibles, les principales bourses européennes sont attendues dans le vert ce matin à l’ouverture, en dépit de la chute de l’or noir, qui pourrait encore souffrir alors que la deuxième puissance économique mondiale et deuxième plus gros consommateur de pétrole fait à nouveau état de son ralentissement économique avec une croissance du secteur des services en berne.

Les investisseurs attendront aujourd’hui, au milieu d’une journée chargée en annonces, notamment les chiffres PMI des Services et Composite en France, en Allemagne, dans la zone Euro et aux Etats-Unis. A 14h15, l’ADP sur l’emploi sera également très attendu tout comme l’ISM non manufacturier à 16h00.

FOREX

Sur le marché des devises, la monnaie unique reprenait un peu de terrain mardi face au dollar, alors que les cambistes engrangeaient quelques bénéfices après le fort rebond du billet vert la semaine dernière.

Le billet vert a en effet fortement progressé depuis l’annonce mercredi dernier de la fin du programme de rachats d’actifs de la Banque centrale américaine.
La Fed avait également adopté un ton plus ferme, laissant entrevoir un resserrement anticipé de ses taux directeurs, ce qui encourageait la progression de la devise américaine.
En attendant le rapport officiel sur l’emploi et le chômage de vendredi, les investisseurs surveilleront les chiffres américains sur l’emploi dans le secteur privé en octobre mercredi.
La combinaison d’une reprise solide du marché de l’emploi outre-Atlantique, d’une très faible inflation prolongée en zone euro et de l’attente de nouvelles mesures de politique monétaire du côté de la BCE confortent, en tout cas, une vision baissière pour la paire majeure du Forex, avec un objectif à 1,22 d’ici la fin de l’année et à 1,20 d’ici six mois.

Pour la Commission, l’inflation dans la zone euro ne devrait pas dépasser 0,5% cette année et 0,8% en 2015, un niveau très bas lié à la lenteur de la reprise économique.
Les investisseurs attendent ainsi avec prudence la décision de politique monétaire de la BCE jeudi, se demandant si elle pourrait ainsi décider d’un coup de pouce monétaire supplémentaire dans la foulée des décisions prises la semaine dernière par la Banque du Japon (BoJ).
Pour rappel, la BoJ a augmenté son programme de rachats d’actifs dans l’espoir de donner un coup de fouet à une économie chancelante, faisant bondir les Bourses mondiales et grimper le dollar par rapport au yen et un ensemble de devises.

La monnaie unique s’échange ce matin aux alentours de $ 1,2523.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Une journée boursière chargée : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également