Bourse : le père Noël moins attendu que Standard and Poor’s !

Publié le

La Bourse de Paris accentuait ses pertes moins d’une heure avant la clôture mercredi, l’indice CAC 40 tombant sous la barre des 3.000 points pour la première fois depuis fin novembre...
Bourse : le père Noël moins attendu que Standard and Poor's !
©stock.adobe.com

Bourse de Paris : le CAC 40 tombe sous les 3.000 points :

La Bourse de Paris accentuait ses pertes moins d’une heure avant la clôture mercredi, l’indice CAC 40 tombant sous la barre des 3.000 points pour la première fois depuis fin novembre, dans un marché toujours sous la pression de la crise de la dette.

Vers 16H55 (15H55 GMT), l’indice vedette lâchait 2,83% ou 87,23 points, à 2.991,49 points.

Le marché restait sous la pression d’une possible dégradation des notes de crédit des Etats européens.

L’agence Standard and Poor’s, qui a menacé d’abaisser la note de 15 des 17 pays de la zone euro, a promis de se prononcer rapidement après l’issue du sommet. Le marché parisien étaitsous pression depuis le début de semaine, terminant chaque séance dans le rouge jusqu’à présent.

"Certains attendent le Père Noël, nous on attend Standard and Poor’s", a résumé Yves Marçais, vendeur d’actions pour Global Equities.

Cette pression se reflétait dans la chute de la monnaie unique, passée sous 1,30 dollar pour la première fois depuis janvier, mais aussi dans la chute des valeurs bancaires et financières, dont le poids est important dans le CAC 40.

Ainsi Société Générale (-6,77% à 16,52 euros), BNP Paribas (-5,72% à 28,36 euros) ou Crédit Agricole (-5,81% à 4,27 euros) plombaient l’indice.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : le père Noël moins : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également