Euronext : bénéfice net en hausse de 2,8%, en dépit de dépenses exceptionnelles liées au rachat d’Oslo

L’opérateur boursier européen Euronext a affiché mercredi un bénéfice net en progression de 2,8% en 2019, en dépit de près de 22 millions de dépenses exceptionnelles liées à l’intégration de la Bourse d’Oslo.
CAC40
Bourse © stock.adobe.com

Publié le

Euronext : bénéfice net en hausse de 2,8%, en dépit de dépenses exceptionnelles liées au rachat d’Oslo

Le bénéfice net du groupe a atteint 222 millions d’euros l’an passé contre 216 millions en 2018, a détaillé dans un communiqué le groupe qui gère les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Dublin et Oslo.

Il est toutefois inférieur aux attentes. Le consensus des analystes compilé par le fournisseur de données financières Factset tablait sur245,2 millions d’euros et celui de Bloomberg sur 237,9 millions d’euros.

Stéphane Boujnah, le directeur général d’Euronext, s’est félicité lors d’un point presse téléphonique d’une "solide performance pour 2019", une année "de transformation majeure" pour le groupe "avec une croissance à double chiffre pour le chiffre d’affaires et l’Ebitda" .

Le chiffre d’affaires a pour sa part progressé de 10,4% à 679,1 millions contre 615 millions en 2018, grâce notamment à un contribution de la Bourse d’Oslo de 57,1 millions. Ce chiffre estconforme aux attentes (675,5 millions attendus selon Factset et 678,75 millions selon Bloomberg).

L’Ebitda a progressé pour sa part de 12,8% à 399,7 millions, là où le consensus Factset tablait sur 396,2 millions et celui de Bloomberg sur 395,8 millions. La marge d’Ebitda est de 58,8%.

abx/tq/LyS

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Euronext : bénéfice net (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également