La Bourse de Paris accentue sa chute et perd brièvement 2%

Publié le

La Bourse de Paris accentuait sa chute vendredi peu avant la clôture, au point de perdre brièvement plus de 2%, lestée par les inquiétudes sur la croissance européenne après des indicateurs d’activité décevants.

La Bourse de Paris accentue sa chute et perd brièvement 2%


A 17H06 l’indice CAC 40 cédait 105,63 points, à 5.273,22 points, soit 1,96% dans un volume d’échange de 2,6 milliardsd’euros. La veille, il avait fini sur une note hésitante (-0,07%).
La cote parisienne avait débuté légèrement dans le vert, avant de ployer, emporter par une série de PMI, en France et en Allemagne notamment, montrant une diminution de l’actitivé. Le reucl n’a eu de cesse de s’accentuer par la suite.
"Le marché s’est clairement retourné à la parution des indices PMI en France puis en Allemagne en particulier ceux concernant l’activité manufacturière qui sont non seulement significativement inférieurs aux attentes et en décroissance", a affirmé à l’AFP DanielLarrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.
L’indice PMI pour le secteur manufacturier allemand, qui mesure la croissance de l’activité, s’est inscrit à 44,7 en mars, tandis que les analystes tablaient sur 48. Lorsque l’indice est inférieur à 50, cela signifie que l’activité diminue.
Dans la zone euro, le PMI pour l’ensemble du secteur privé a reculé à 51,3 points en mars, contre 51,9 en février, contre une légère hausse à 52 points attendue. Et en France, l’indice s’est établi à 48,7 points.
En matière de valeurs, les titres cycliques, les plus sensibles à la conjoncture ont payé le prix fort, à commencer par la sidérurgie. Eramet plongeait de 7,11% à 48,44 euros, tout comme Aperam (-8,08% à 25,84 euros) ou encore d’ArcelorMittal (-5,48% à 18,35 euros).
Le secteur bancaire pâtissait de la forte détente des taux d’emprunt sur le marché obligataire. Société Générale s’enfonçait de 3,97% à 25,52 euros, Crédit Agricole de 3,48% à 10,54 euros et BNP Paraibas de 3,65% à 41,47 euros.
abx/ef/az

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris accentue : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également