La Bourse de Paris dans le vert (+0,44%), profitant de bons résultats d’entreprises

Publié le

La Bourse de Parisévoluait en petite hausse (+0,44%) jeudi matin, confortée par plusieurs bons résultats d’entreprises, les investisseurs restant toutefois sur la réserve à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle française.

La Bourse de Paris dans le vert (+0,44%), profitant de bons résultats d’entreprises


A 09H44 , l’indice CAC 40 prenait 21,96 points à5.025,69 points. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,27%.
"En Europe, c’est la présidentielle française qui fige les marchés. La séance du jour ne devrait pas se révéler beaucoup plus intéressante que celle de la veille", même si plusieurs publications de résultats devraient "animer les valeurs concernées", ont indiqué dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.
À trois jours du scrutin français, les investisseurs redoutaient surtout de voir s’affronter au deuxième tour Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, deux candidats eurosceptiques,alors que les sondages donnent quatre candidats au coude-à-coude.
Mais selon Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, "la possibilité que Jean-Luc Mélenchon soit au second tour est clairement surestimée par le marché" et "il est probable que l’effet Mélenchon retombe comme un soufflé le jour de l’élection", entraînant certainement un soulagement des marchés financiers.
Du côté des indicateurs, la séance sera animée par la publication des chiffres sur la confiance des consommateurs en zone euro pour le mois d’avril.
Mais les statistiques les plus importantes seront à suivre outre-Atlantique avec les nouvelles demandes d’allocations chômage, l’indice d’activité manufacturière de la Réserve fédérale (Fed) de Philadelphie pour le mois d’avril et l’indicateur composite de l’activité économique du Conference Board pour le mois de mars.
Selon le Livre Beige de la Fed publié mercredi, l’activité économique aux Etats-Unis a continué en mars sa croissance modérée, accompagnée d’une hausse modeste des prix et des salaires qui se généralise du fait de l’étroitesse du marché de l’emploi.
Sur le front des valeurs, BioMérieux était dopé (+5,32% à 168,20 euros) par la croissance de ses ventes de tests de diagnostic in vitro qui s’est maintenue à un rythme élevé au premier trimestre, dans la continuité de 2016, grâce notamment à son produit phare, FilmArray.
Publicis Groupe s’appréciait de 2,74% à 65,64 euros, profitant d’une amélioration des résultats du groupe au premier trimestre 2017 après une année 2016 difficile.
Schneider Electric grimpait (+2,44% à 69,66 euros) grâce à une progression de son chiffre d’affaires de 4,5% à5,84 milliards d’euros au premier trimestre, illustrant une reprise attendue sur ses principaux marchés, notamment en Chine.
Pernod-Ricard bénéficiait également (+1,59% à 115,10 euros) d’un chiffre d’affaires en progression de 7% au troisième trimestre de son exercice décalé 2016-17, malgré un ralentissement de son activité en Asie.
Société Générale grappillait 0,97% à 44,68 euros la banque va procéder à la réorganisation interne de ses métiers en vue de son nouveau plan stratégique qu’elle dévoilera le 28 novembre prochain.
Eurotunnel étaitbien orienté (+0,62% à 9,56 euros) alors que le groupe, qui exploite notamment le tunnel sous la Manche, a vu son chiffre d’affaires reculer de 17% au premier trimestre à 231,8 millions d’euros en raison principalement de la vente de sa filiale de fret ferroviaire britannique, GB Railfreight (GBRf).
Ubisoft progressait également (+0,68% à 40,67 euros) après avoir annoncé jeudi le lancement en mai d’une nouvelle licence de jeu issue de la saga "Might and Magic Heroes", destinée exclusivement aux joueurs mobiles en Chine et publiée par le géant de l’internet Tencent.
Vicat prenait la queue du SBF 120 (-3,91% à 61,88 euros), plombé par un abaissement de recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant par Kepler Cheuvreux.
Pierre et Vacances pâtissait également (-2,30% à 42,99 euros) après avoir confirmé l’objectif d’une "croissance sensible" de son résultat opérationnel annuel à la suite de la publication mercredi d’un chiffre d’affaires semestriel en hausse de 5%, à 614,7 millions d’euros.
Mercialys lâchait 0,31% à 17,44 euros. La filiale foncière du groupe de distribution Casino (+0,16% à 51,07 euros) a publié mercredi des revenus locatifs en hausse de 1,4% pour le premier trimestre, tirés par la progression des loyers et le développement des commerces dans ses centres commerciaux.
Soitec gagnait en revanche 1,65% à 38,90 euros, bénéficiant de l’annonce mercredi d’un chiffre d’affairesen hausse de 5% sur son exercice décalé 2016/2017 (clos fin mars).
jra/fka/mcj

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris dans (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également

Enregistrer au format PDF Téléchargez cet article (PDF)