La Bourse de Paris démarre la semaine sur une note prudente (-0,02%)

Publié le

La Bourse de Paris s’installait tranquillementà l’équilibre lundi matin (-0,02%), démarrant la semaine sur une note prudente, tandis que subsistaient de multiples inconnues sur le front commercial.

La Bourse de Paris démarre la semaine sur une note prudente (-0,02%)


A 09H20 , l’indice CAC 40 perdait 0,92 point à 5.251,30 points. Vendredi, il avait fini en légère hausse de 0,16%.
La Chine a révélé samedi un excédent commercial avec les Etats-Unis record en août, dopé par un bond des exportations du géant asiatique, en dépit de la guerre douanière.
Cette "nouvelle statistique économique explosive devrait faire monter la pression d’un cran", ont estiméles experts de Mirabaud Securities Genève.
En outre, elle montre que "cette guerre commerciale n’est pas près de s’arrêter", ont-ils ajouté.
"La balance commerciale de Pékin a probablement touché une corde sensible de M. Trump, et étant donné qu’il pense que les Etats-Unis sont en train de remporter le conflit commercial (...) il est probable qu’il s’en tienne à sa ligne protectionniste", a commenté de son côté David Madden, un analyste de CMC Markets.
Le président américain a jeté de l’huile sur le feu vendredi dans son conflit avec Pékin en menaçant de taxer toutes les importations chinoises, qui se sont élevées à plus de 505 milliards en 2017.
Ces déclarations sont intervenues alors que la période de consultations publiques en vue de taxer 200 milliards de marchandises chinoises supplémentaires à hauteur de 25% s’est achevée jeudi à minuit (04H00 GMT vendredi).
L’administration Trump semble toutefois vouloir laisser une chance au dialogue dans les conflits commerciaux.
Des négociations se poursuivent entre les Etats-Unis et le Canada en vue de moderniser l’accord de libre-échange nord-américain (Aléna).
Côté européen, les responsables au Commerce européen et américain se réuniront lundi à Bruxelles pour tenter d’esquisser les premiers contours d’un hypothétique accord commercial.
- Valeurs technologiques mal orientées -
Du côté des indicateurs, la croissance devrait accélérer au troisième trimestre en France pour atteindre 0,4%, à la faveur notamment d’une forte progression de la production industrielle, selon la Banque de France.
Aux Etats-Unis, le crédit à la consommation en août figurait à l’agenda.
Avant la séance, les investisseurs ont pris connaissance des prix à la consommation et à la production en Chine, qui sont restés fermes le mois dernier.
En matière de valeurs, ArcelorMittal perdait 0,76% à 24,67 euros, dans la foulée de l’annonce que le parquet de Thionville (Moselle) va poursuivre le groupe pour "gestion irrégulière de ses déchets" pour avoir déversé sans autorisation sur un crassier des eaux usées.
Le secteur technologique était mal orienté. STMicroelectronics reculait de 1,27% à 16,00 euros, Altran de 2,25% à 7,82 euros etSoitec de 1,55% à 63,70 euros.
Air France-KLM prenait 1,66% à 8,45 euros, aidé par une hausse de 2,3% du nombre de passagers transportés en août, portée par l’Amérique du Nord et l’Amérique Latine.
TF1 glissait de 0,53% à 8,49 euros. Le groupe de médias, qui détient 95% du capital du site Auféminin (+2,49% à 39,46 euros), a annoncé qu’il allait lancer un projet d’offre publique de retrait sur les actions restantes.
Sanofi profitait un peu (+0,66% à 73,45 euros) d’un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" auparavant par BofAML.
A l’inverse, Ipsen était pénalisé (-3,87% à 145,30 euros) par un abaissement de la sienne à "sous-performance" contre "neutre" précédemment par BofAML.
vac/ef/nas

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris démarre la : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également