La Bourse de Paris finit en hausse (+0,42%), soutenue par Wall Street

Publié le

La Bourse de Paris a terminé dans le vert lundi (+0,42%), l’indice étant soutenu par les performances positives des marchés américains, dans l’attente de la saison des résultats.

La Bourse de Paris finit en hausse (+0,42%), soutenue par Wall Street


L’indice CAC 40 a pris 22,34 points à 5.398,11 points dans un volume d’échanges modéré de 3 milliards d’euros. Vendredi, il avaitfini en légère hausse de 0,18%.
Après avoir ouvert en hausse, la cote parisienne est restée bien orientée.
"Wall Street tire les marchés vers le haut, après les bons chiffres sur l’emploi américain qui ont permis aux indices de bien se reprendre en fin de semaine", a commenté auprès de l’AFP Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.
"Les marchés européens ont profité de cette bonne dynamique même s’ils restent sur des niveaux de rattrapage", a-t-il détaillé.
Le rapport mensuel sur l’emploi américain publié vendredi a apaisé le marché, à la fois sur la santé de l’économie américaine et sur l’inflation.
Si les créations d’emplois aux Etats-Unis ont été plus fortes que prévu en juin, le salaire horaire moyen a en revanche progressé moins que ce qu’anticipaient les analystes, écartant les craintes d’une accélération de l’inflation.
Les acteurs de marché ont également apprécié un discours du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui s’est exprimé lundi après-midi à Bruxelles.
"Il a tenu un discours plutôt rassurant, avec des propos positifs sur l’économie européenne", a indiqué M. Tuéni.
Rassurés sur la macroéconomie, les investisseurs ont mis de côté leurs craintes par rapport à la guerre commerciale, après l’entrée en vigueur vendredi de taxes douanières américaines sur 34 milliards de dollars d’importations de produits chinois, provoquant l’ire de Pékin, qui a promis des représailles.
"A moins d’une surprise sur le thème de la guerre commerciale, qui sera le thème en fil rouge tout l’été, il devrait y avoir un retour en calme cette semaine en attendant un nouveau catalyseur qui viendra avec les résultats d’entreprises", a estimé M. Tuéni.
- Danone pénalisé -
Du côté des indicateurs, la croissance a plafonné à 0,3% au deuxième trimestre en France, malgré un net rebond de la production industrielle en juin, selon la troisième estimation de la Banque de France.
De son côté, l’Allemagne a dévoilé un excédent commercial de 20,3 milliards d’euros en mai, en hausse par rapport à avril, selon des données provisoires.
Sur le front des valeurs, Air France-KLM a pris 6,34% à 7,34 euros, après avoir annoncé que le nombre de passagers transportés par la compagnie aérienne avait augmenté de 3,7% en juin.
Danone a perdu 2,01% à 64,44 euros. Le groupe alimentaire fait face à la colère de parents au Royaume-Uni, après un changement de formule du lait infantile Aptamil qui aurait rendu des nourrissons malades, selon la BBC.
Renault a cédé 0,48% à 74,09 euros. Nissan, dont le groupe au losange estle principal actionnaire, a reconnu lundi que la plupart de ses usines au Japon avaient employé des méthodes de contrôle de pollution de véhicules inappropriées.
Le secteur pétrolier a terminé dans le vert, à l’image de Total , TechnipFMC (+1,90% à 26,34 euros) ou Vallourec (+5,12% à 5,34 euros).
Sequana a gagné 3,79% à 0,42 euro. Sa filiale Arjowiggins projette de céder deux de ses divisions à Fineska BV, opération à l’issue de laquelle Sequana serait totalement désengagé de ses activités de production industrielle.
vac/ef/tes

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris finit (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également