La Bourse de Paris finit en petite hausse une semaine animée (+0,32%)

Publié le

La Bourse de Paris a fini la séance dans le vert (+0,32%) vendredi, le marché achevant sur des niveaux élevés une semaine agitée, toujours soutenu par l’actualité de la semaine.

La Bourse de Paris finit en petite hausse une semaine animée (+0,32%)


L’indice CAC 40 a pris 15,86 points à 5.029,24 points, son plus haut niveau en clôture depuis août 2015, dans un volume d’échanges élevé de 6 milliards d’euros. Il a même touché un plus haut annuel à 5.037,85 points dans la matinée. La veille, il avait fini en hausse de 0,56%.
La cote parisienne a débuté en léger repli avant de changer de tendance à l’occasion d’une séance "technique", a commenté à l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant bleu Gestion.
L’expiration simultanée de plusieurs types de contrats et options sur les marchés, pour une séance dite des "quatre sorcières", "a été le principal élément de la séance", a-t-il expliqué, ce qui a occasionné des volumes d’échanges soutenus.
Par ailleurs, le marché a continué de réagir positivement au relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine, mercredi.
"La Fed a donné un peu plus de visibilité sur les taux d’intérêts pour les prochains mois", aestimé M. Larrouturou.
En outre, après les élections au Pays-Bas, qui ont donné la victoire au Premier ministre néerlandais Mark Rutte face au parti d’extrême-droite PVV, "les investisseurs commencent à craindre un peu moins une victoire des partis populistes" en France, ajoute M. Larrouturou.
Du côté des indicateurs, l’agenda était essentiellement américain.
Outre-Atlantique, la production industrielle a stagné en février, selon les données publiées vendredi par la Réserve fédérale .
En données corrigées des variations saisonnières, elle n’a pas changé par rapport au mois précédent au cours duquel elle avait baissé de 0,1% (chiffre révisé).
Par ailleurs, le moral des ménages américains a progressé en mars, selon la première estimation publiée vendredi par l’Université du Michigan.
Sur le front des valeurs, Airbus a reculé de 0,50% à 70,01 euros après avoir annoncé jeudi soir faire l’objet d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet national financier (PNF) en France concernant des soupçons de corruption au Royaume-Uni, où une enquête avait été annoncée en août dernier.
Gemalto a de son côté gagné 2,96% à 63,39 euros, dopé par un relèvement de recommandation à "surpondérer" contre "neutre" par MainFirst.
lem/fka/ple

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris finit (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...