La Bourse de Paris ouvre en légère hausse (+0,20%) à 5.271,14 points

Publié le

La Bourse de Parisévoluait à l’équilibre mardi matin (-0,04%), s’offrant une respiration après quatre séances dans le rouge, sans abandonner toute méfiance au regard des incertitudes persistantes sur la croissance ou le Brexit.
La Bourse de Paris ouvre en légère hausse (+0,20%) à 5.271,14 points
©stock.adobe.com

La Bourse de Paris ouvre en légère hausse (+0,20%) à 5.271,14 points

A 09H18 , l’indice CAC 40 perdait 1,94 point à 5.258,70 points. La veille, il avait fini en léger recul de 0,18%.

"En Europe, les regards seront tournés vers Londres, mais surtout demain, lorsque la Chambre des Communes sera invitée à se prononcer sur des scénarios alternatifs dans le cadre du Brexit à l’occasion d’une série de votes indicatifs", a noté Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Les discussions politiques autour du Brexit resteront très suivies, a également souligné David Madden, un analyste de CMC Markets, en estimant que "la nervosité persiste".

Les députés britanniques ont votélundi soir un amendement leur permettant d’influer sur le processus du Brexit, infligeant un humiliant camouflet au gouvernement de la Première ministre Theresa May.

Cet amendement leur permet d’organiser mercredi une série de votes indicatifs sur la forme que doit prendre le Brexit. Parmi les options sur lesquelles les députés pourraient donner leur avis : maintien dans le marché unique, nouveau référendum, voire annulation de la sortie de l’UE.

Du côté des indicateurs, la croissance française a atteint 1,6% en 2018. La dette publique du pays en pourcentage du PIB s’est stabilisée à 98,4% fin 2018, soit le même niveau qu’en 2017 et le déficit a atteint 2,5% l’an dernier.

En Allemagne, le moral des consommateurs allemands devrait légèrement retomber en avril, selon l’étude mensuelle de l’institut GfK publiée mardi.

Aux États-Unis, les mises en chantier de logements pour février sont également à l’agenda.

- Airbus applaudi -

Sur le terrain des valeurs, Airbus prenait 1,56% à 115,82 euros après un contrat portant sur un total de 290 Airbus A320 et 10 A350 signé entre la centrale étatique chinoise CASC et l’avionneur européen.

Trigano reculait de 3,49% à 72 euros, pénalisé par un contexte difficile dans le secteur, malgré un chiffre d’affaires en hausse de 1,3%, à 559,1 millions d’euros, au deuxième trimestre (décembre-février) de son exercice décalé 2018-2019.

CGG profitait à plein (+3,60% à 1,73 euros) d’une reprise de suivi de son titre par Goldman Sachs avec une recommandation à l’achat, tout comme Vallourec (+1,63% à 2,12 euros).

Marie Brizard perdait 2,50% à 3,32 euros. Le groupe de spiritueux, en passe d’être recapitalisé par son principal actionnaire après deux ans dans le rouge, compte redresser ses comptes d’ici à 2020, accentuant notamment son développement américain.

EDF était stable à 12,28 euros, alors que l’électricien va se positionner dans l’éolien en mer en Chine, secteur en pleine expansion, avecla signature lundi d’un accord de coopération pour prendre une participation dans deux projets de parcs en cours de développement.

Europacorp bénéficiait (+2,32% à 0,97 euros) de la vente à Gaumont de son catalogue Roissy Films, acquis en 2008.

Scor refluait de 0,65% à 38,20 euros. Le fonds d’investissement CIAM, actionnaire minoritaire du réassureur Scor, a annoncé avoir déposé une résolution pour la prochaine assemblée générale du groupe demandant que son patron Denis Kessler renonce à sa fonction de président du conseil d’administration.

abx/ef/mcj

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris ouvre (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également