La Bourse de Paris s’installe à l’équilibre en l’absence de Wall Street (+0,10%)

Publié le

La Bourse de Paris a débuté à l’équilibre (+0,10%) jeudi, ménageant ses efforts au lendemain d’un record et manquant un peu de dynamisme en l’absence de Wall Street fermée pour la fête nationale américaine.
La Bourse de Paris s'installe à l'équilibre en l'absence de Wall Street (+0,10%)
©stock.adobe.com

La Bourse de Paris s’installe à l’équilibre en l’absence de Wall Street (+0,10%)

A 09H22 , l’indice CAC 40 prenait 5,63 points à 5.624,44 points. La veille, il avaitfini en hausse de 0,75%) atteignant un nouveau record annuel.

La journée s’annonce "plutôt calme en raison de la fête de l’Indépendance aux États-Unis", a souligné Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"La volatilité devrait être faible du fait du jour férié américain", a également estimé David Madden, un analyste de CMC Markets.

Hier, "les actions européennes ont profité de la nomination de Christine Lagarde à la tête de la Banque centrale européenne", la présidente du FMI (Fonds monétaire international)étant "perçue comme accommodante", a-t-il rappelé.

Après 48 heures de marchandages, les dirigeants européens se sont entendus mardi sur leur casting pour diriger l’Union européenne, qui verra deux femmes occuper pour la première fois deux postes clés : la ministre allemande Ursulavon der Leyen à la tête de la Commission européenne et la Française Christine Lagarde à celle de la BCE.

Du côté des indicateurs, les ventes au détail de mai en zone euro sont à l’agenda.

Les investisseurs continueront également à suivre les discussions commerciales sino-américaines alors que "des responsables de l’administration Trump ont annoncé que de hauts responsables américains et chinois s’organisent pour reprendre les discussions la semaine prochaine afin de résoudre le conflit commercial qui dure depuis près d’un an", ont observé les experts de Mirabaud Securities Genève.

- Rebond des banques -

Sur le terrain des valeurs, les banques occupaient le haut du tableau, profitant de l’allègement de la pression européenne sur l’Italie. Société Générale gagnait 1,28% à 22,62 euros, Crédit Agricole 1,24% à 11,06 euros et BNP Paribas 0,81% à 42,92 euros.

Unibail-Rodamco profitait de l’annonce de la finalisation de la cession de la Tour Majunga située à La Défense(ouest de Paris) pour 850 millions d’euros.

Eramet bénéficiait pour sa part (+5,31% à 61,04 euros) d’un relèvement de sa recommandation à "acheter" par Oddo BHF.

Figeac Aéro était à l’inverse pénalisé (-2,71% à 22,50 euros) par un bénéfice net en chute de 49,3%, à 11,1 millions d’euros sur son exercice 2018/19 en raison de "pertes latentes sur instruments financiers".

EDF grappillait 0,18% à 11,37 euros alors que sa filiale italienne Edison va céder ses activités d’exploration pétrolière et gazière à Energean Oil and Gas, basé à Londres, pour une valorisation totale approchant le milliard de dollars.

abx/fka/mcj

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La Bourse de Paris s'inst : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également