Bourse : un nouveau sursaut à la hausse, le CAC 40 prend (+0,62%)

La Bourse de Paris a fini en hausse lundi (+0,62%), après avoir très mal commencé la séance, retrouvant de l’allant dans le sillage du démarrage dynamique de Wall Street.
CAC40
Bourse © stock.adobe.com

Publié le

La Bourse de Paris se reprend, soutenue par Wall Street (+0,62%)

L’indice CAC 40 a gagné 27,02 points à 4.378,51 points. Vendredi, il avait lâché 4,23%. La cote parisienne a débuté en net recul avant d’inscrire ses pasdans ceux de la Bourse de New York et de retrouver le vert. "Les marchés européens se sont repris en fin de séance. C’est vraiment la montée des places américaines qui a redonné du peps à l’Europe", a estimé auprès de l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "Mais il est prématuré de conclure que les marchés sont tout à fait rassurés", a-t-il ajouté. "Le prolongation des mesures aux Etats-Unis" a eu un effet positif, mais la prudence reste prégnante, selon lui.

La prolongation des mesures destinées à contenir l’épidémie parle président américain, Donald Trump, dans la foulée de la promulgation d’un plan de relance sans précédent de 2.200 milliards de dollars pour tenter d’éviter une récession durable, a en effet un peu rassuré. Parmi les quelques lueurs d’espoir du début de l’après-midi, les investisseurs s’accrochaient au fait que la progression du coronavirus en Italie a poursuivi dimanche son timide ralentissement, pour le troisième jour consécutif. Mais la situation restait toujours extrêmement difficile avec près de 35.000 victimes du coronavirus dont plus de 25.000 en Europe.

  • Sur le terrain des valeurs, Total a pris la tête de l’indice CAC 40, avec une hausse de 8,34% à 33,57 euros en dépit de la baisse des cours du pétrole, les investisseurs voulant croire à la capacité du groupe de préserver ses dividendes.
  • A l’autre extrémité, Airbus a plongé de 10,62% à 60,93 euros, toujours sérieusement affecté par l’épidémie.
  • LVMH a résisté . Le géant mondial du luxe avait pourtant annoncé vendredi qu’il anticipait une baisse de ses ventes allant de 10 à 20% au premier trimestre sur un an, à cause de l’épidémie liée au coronavirus.
  • PSA a lâché 2,45% à 11,77 euros. Le groupe automobile, qui comme le reste du secteur a mis ses usines à l’arrêt depuis plusieurs jours à cause du coronavirus, s’est dit en mesure de les faire repartir progressivement après avoir pris une série de mesures sanitaires.
  • L’ensemble des valeurs automobiles étaient scrutées par le marché, alors que l’agence de notation Moody’s a révisé en forte baisse vendredi ses prévisions pour les ventes mondiales de voitures à cause de la pandémie de Covid-19, tablant désormais sur une chute de 14% du marché cette année.
  • EssilorLuxottica a reculé de 3,05% à 99,42 euros, après avoir suspendu ses "investissements non essentiels", alors que son activité se détériore dans différentes zones à mesure que s’étend la pandémie. Le groupe a également suspendu son programme de rachats d’actions annoncé mi-mars et qui devait se clore le 27 mai.
  • La Compagnie des Alpes a cédé 5,83% à 15,50 euros. Le groupe a averti lundi qu’il perdra près d’un quart de son chiffre d’affaires 2019/2020 en raison de la pandémie si ses destinations de loisirs restent fermées jusqu’à fin juin, ajoutant au manque à gagner des stations de ski.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Bourse : un nouveau sursaut à : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également