La remontée des taux d’intérêts fait largement hésiter les indices actions

Bourse © stock.adobe.com
À tort ou à raison, les investisseurs craignent que les banques centrales ne puissent plus vraiment contrôler la remontée des taux d’intérêts, d’ores et déjà débutée. L’inflation fera son retour avec l’envolée du prix des matières premières. Les investisseurs auront alors tout intérêt à vendre leurs actions, arrivées à des niveaux de prix élevés, compte-tenu de la situation.

Publié le

Publicité

OFFRE BOURSE DEGIRO

Notifications FranceTransactions.com
Pour ne rien rater de l'actualité des placements épargne, inscrivez-vous à nos notifications.

Les banques centrales vont trafiquer les taux d’intérêts de marché

Il est fort probable que la FED, en tête de cordée, intervienne rapidement dès lors que les taux américains atteindront la barre des 1.70%. Les investisseurs s’attendent à une forte accélération de la croissance au 2e semestre, particulièrement aux Etats-Unis, où le président Joe Biden est enfin parvenu à faire voter samedi par le Sénat son gigantesque plan de 1.900 milliards de dollars pour relancer la première économie mondiale. Après le vote de ce plan, qui constitue l’un des plus imposants de l’histoire, "les marchés obligataires américains devraient rester très volatils cette semaine", préviennent les experts d’Aurel BGC.

La progression des rendements obligataires est perçue comme le reflet de l’anticipation d’une inflation avec le redémarrage de l’économie et l’accélération des vaccinations. En outre, "la nouvelle montée du prix du pétrole, est une autre source de tension pour les taux. Le marché restera attentif à la réaction des banques centrales", indique Sebastian Paris Horvitz, analyste chez LBPAM.

BCE jeudi !

La Banque centrale européenne (BCE) est donc attendue au tournant jeudi, car même s’ils restent à des niveaux très bas, les taux d’intérêt obligataires se sont également tendus en zone euro. "Une chose est certaine, l’enjeu va être de taille pour(ndlr : la présidente de l’institution) Christine Lagarde qui devra convaincre les opérateurs que la BCE se tient prête à agir à tout moment afin de garantir des conditions de financement optimales aux Etats et aux entreprises de la zone euro", affirme M. Dembik.

La pandémie enrayée ?

Sur le front sanitaire, certaines restrictions vont être levées lundi en Grande-Bretagne ou en Allemagne, et la Californie s’apprête à en faire autant le mois prochain.

Contexte macroéconomique USA

Zones géographiquesInflation (rythme annuel)Taux d'intérêts Long Terme (10Y)Croissance (% PIB)ConsommationActifs à privilégier
USA
1.40%
1.63%
5.50%
5.50%
Actions cycliques
Matières premières
Immobilier
USA : quels actifs financiers privilégier ?
Contexte macro-économique USA
La position du drapeau de la zone géographique sur le schéma indique le ou les actifs financiers à privilégier. Sa position est calculée en fonction de la variation des indicateurs marcoéconomique de l'inflation et de la croissance.(dernière mise à jour effectuée le 26/02/2021 )

China is back

Côtés statistiques, la reprise en Chine se confirme avec une hausse record de ses exportations en janvier-février grâce notamment auxbesoins de produits contre le Covid. La production industrielle allemande a reculé en janvier par rapport à décembre, contrairement aux attentes, et s’est située plus de 4% sous son niveau d’avant pandémie de Covid-19/ La rotation en faveur des secteurs qui devraient le plusprofiter du redémarrage des économies se poursuivait sur le marché.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article La remontée des taux d'in : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également