Le CAC40 termine une année 2019 exceptionnelle, +26.37%, record de hausse vieux de 20 ans.

La Bourse de Paris a fini quasiment sans changement (-0,07%) mardi, une année 2019 exceptionnelle, la meilleure depuis 20 ans avec un bond depuis le premier janvier de 26,37%.
CAC40
Record du CAC40 en 2019 © stock.adobe.com

Publié le

Il faut dire que l’économie française est à son plus haut depuis 20 ans... Non, comme aiment à plaisanter les investisseurs, personne n’est dupe. Les injections de liquidités des banques centrales ont créé de toute pièce cette bulle financière, et la seule issue en sera une baisse record des indices. Mais pour le moment, c’est la fête !

La Bourse de Paris finit sans cotillons une année 2019 exceptionnelle (-0,07%)

A l’issue d’une demi-séance, l’indice CAC 40 a reculé de 4,16 points à 5.978,06 points, dans un volume faible de 876 millions d’euros, en l’absence d’un grand nombre d’investisseurs. Laveille, il avait fini en repli de 0,91%. La cote parisienne a débuté en recul, sous le coup, comme la veille, de prises de bénéfices avant de redresser la barre et de s’installer à l’équilibre. Wall Street s’apprêtait de son côté à débuter stable. Le contrat à termesur l’indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 0,07%, celui sur l’indice élargi S&P 500 de 0,07% et celui sur le Nasdaq,à forte coloration technologique, de 0,11%.

Avec 26,37% de hausse depuis le début de l’année, la place parisienne enregistre sa meilleure performance depuis 1999 où elle avait gagné 51,10%. Les deux derniers points hauts dataient de 2009 et 2005 (+24,60%). "Les volumes sont anémiques, avec des investisseurs majoritairement absents", a résumé auprès de l’AFP, Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance. "La véritable dernière séance a eu lieu hier, a-t-il poursuivi, avec des ajustements de positions et des prises de bénéfices aussibien à Paris que sur les autres places boursières".

Evolution de l’indice CAC40 sur 2019
Evolution de l’indice CAC40 sur 2019 © TradingView

Meilleure année boursière depuis 20 ans

Plus globalement, "le cru 2019 aété la meilleure année boursière de la décennie, avec des progressions parfois spectaculaires, à l’instar de STMicroelectronics qui remporte la palme", a noté l’expert. Les dernières avancées positives en matière commerciale ont offert un large soutien aux marchés cette année. Après plus d’un an et demi à s’infliger des droits de douane punitifs réciproques sur des centaines de milliards de dollars de biens, les États-Unis et la Chine sont convenus en décembre d’une trêve dans leur surenchère, en attendant la signature d’un accord préliminaire, qui pourrait intervenir dès le mois de janvier.

La victoire des conservateurs au Royaume-Uni, qui clarifie l’horizon concernant le Brexit, a également soutenu l’ascension des indices.

STMicroelectronics : +91,99% en 2019

En matière de valeurs, STMicroelectronics a fini stable (-0,04% à 23,97 euros), avec une progressionde 91,99% depuis le 1er janvier qui lui offre la médaille d’or sur le CAC 40. A l’instar du reste du secteur automobile, Renault a reculé (-0,99% à 42,18 euros). L’ex-PDG de Renault-Nissan, qui attendait son procès en résidence surveillée au Japon, a confirmé mardi se trouver au Liban d’où il entend parler librement à la presse dans les jours à venir.

  • Vivendi a gagné 0,19% à 25,82 euros après avoir signé un accord pour vendre 10% du capital de sa filiale Universal Music Group à un consortium mené par le colosse chinois de l’internet Tencent, pour un montantde 3 milliards d’euros.
  • Eiffage a perdu 0,10% à 102 euros dans la foulée de l’accord conclu pour l’achat pour presque 500 millions d’euros de près de la moitié de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, auprès du chinois Casil.
  • Latécoère a profité (+2,12% à 3,86 euros) de l’annonce de l’accord conclu avec Bombardier Aviation pour lui racheter ses activités de câblage électrique, dont le chiffre d’affaires est estimé à environ 80 millions de dollars.
  • Veolia n’a pas bénéficié (-1,13% à 23,71 euros) de la finalisation de la cession de ses réseaux de chaleur et de froid aux Etats-Unis pour 1,25 milliard de dollars à Antin Infrastructure Partners, un fonds français d’investissement dédié aux infrastructures.
  • Suez a aussi baissé de 2,25% à 13,49 euros. Le groupe a annoncé lundi avoir signé le contrat pour assurer la gestion du servicepublic d’eau potable au Sénégal, plus d’un an après avoir remporté un appel d’offres contesté par ses concurrents.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Le CAC40 termine une année : Publiez un commentaire ou posez votre question...

Sur le même sujet

A lire également