Pleine d’espoir pour l’automobile, la Bourse de Paris finit dans le vert (+0,62%)

Publié le

La Bourse de Paris a fini dans le vert mercredi (+0,62%) grâce aux espoirs d’un report des taxes douanières américaines sur le secteur automobile.
Pleine d'espoir pour l'automobile, la Bourse de Paris finit dans le vert (+0,62%)
©stock.adobe.com

Pleine d’espoir pour l’automobile, la Bourse de Paris finit dans le vert (+0,62%)

L’indice CAC 40 a gagné 32,91 points à 5.374,26 points, dans un volume d’échanges étoffé de 4 milliard d’euros. La veille, il avait fini en forte hausse de 1,50%.

La cote parisienne, après une ouverture en légère hausse, a rapidement basculé en territoire négatif, et en est ressortie lorsque la nouvelle d’un report de taxes sur l’automobile a commencé à filtrer.

Donald Trump envisage de repousser de six mois l’imposition des taxes douanières supplémentaires dans le secteur automobile, ont indiqué mercredi à l’AFP deux sources industrielles.

Le report devrait être de 180 jours, ont indiqué les deux sources, une ajoutant qu’au départ le président américain planchait sur 30 jours. La décision officielle de Donald Trump doit intervenir d’icià samedi, conformément à la législation.

Cette annonce a engendré une "remontée inattendue sur des marchés, plongés dans le rouge par des tensions commerciales sino-américaines qui semblaient s’accentuer", a résumé auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

"La nouvelle a engendré une envolée du secteur automobile, avant de faire repasser l’indice dans le vert", a-t-il noté.

Mais "le marché reste nerveux" dans un contexte commercial toujours difficile auquel s’ajoute des tensions internationales notamment avec l’Iran, a complété l’expert.

Le président américain Donald Trump a minimisé mardi le conflit commercial avec la Chine, le qualifiant de "petite querelle" et estimant toujours possible un accord commercial pour y mettre fin.

En terme d’indicateurs, la production industrielle et les ventes de détail ont en effet connu un fort essoufflement au mois d’avril sur un an en Chine.

- Renault privé de fête -

De son côté, l’Allemagne a renoué avec la croissance économique au premier trimestre et aux Etats-Unis, les ventes au détail aux États-Unis ont enregistré en avril une légère baisse surprise tandis que la production industrielle a reculé de 0,5% pour le même mois.

Sur le terrain des valeurs, le secteur automobile a rebondi.

Peugeot a gagné 1,61% à 21,41 euros, Valeo 1,76% à 28,38 euros et Michelin 2,88% à 112,40 euros.

Seul Renault a perdu 0,98% à 52,59 euros, toujours lesté par les mauvais résultats de Nissan et les tensions persistantes entre les deuxpartenaires.

Eutelsat a chuté de 6,33% à 15,32 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs mardi pour son exercice en cours .

JCDecaux a perdu 2,93% à 27,18 euros, sans profiter d’un chiffre d’affaires de 840 millions d’euros au premier trimestre 2019, en hausse de 13% sur un an.

Crédit Agricole SA s’est replié de 2,60% à 11,07 euros après que l’entité cotée du groupe bancaire mutualiste a annoncé avoir réalisé un bénéfice en recul de 10,9%, à 763 millions d’euros, au premier trimestre.

Europcar MobilityGroup s’est élevé en revanche de 1,59% à 6,70 euros. Les comptes du loueur de voitures ont plongé dans le rouge au premier trimestre 2019, mais il maintient ses objectifs pour le reste de l’année.

Repassé dans le rouge au premier trimestre, en dépit d’une "amélioration" graduellesur son marché, CGG a progressé de 2,65% à 1,66 euro après avoir confirmé ses objectifs.

Eiffage a gagné 4,33% à 90,66 euros alors que le groupe va racheter la part de l’aéroport de Toulouse-Blagnac détenue par le chinois Casil, qui en possède quasi la moitié depuis sa privatisation voici quatre ans.

abx/tq/LyS

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article Pleine d'espoir pour (...) : Publiez un commentaire ou posez votre question...

A lire également