BNP Paribas : revenus records de 42,9 milliards d’euros en 2015

Publié le

Avec des revenus de 42,9 milliards d’euros, BNP Paribas dégage pas moins de 6,7 milliards d’euros de bénéfices.
BNP Paribas : revenus records de 42,9 milliards d'euros en 2015
©stock.adobe.com

bnp paribas ouvre la période de publication des résultats des banques en beauté ! Avec des revenus records et des bénéfices imposants, la première banque européenne n’en finit plus de grandir.

BNP Paribas a réalisé en 2015 des revenus records de 42,9 milliards d’euros, en progression de 9,6%. Le résultat net s’est établi à 6,7 milliards d’euros.

La banque digitale du groupe, Hello bank !, génère près de 9 % des revenus issus des particuliers. La banque digitale du groupe compte désormais 2,4 millions de clients, dont 237.000 en France contre 100.000 fin 2014 . C’est en Allemagne que l’établissement rassemble le plus de clients. Il y sont 1,57 millions à l’avoir choisi. D’une manière générale, les revenus de Hello bank ! ont généré 8,7 % des revenus de la clientèle des particuliers en 2015, soit le double par rapport à 2014.

  • Des bénéfices en baisse sur la fin d’année 2015

Le résultat net de 6,7 milliards peut décevoir, compte-tenu des revenus affichés. Cette contre-performance s’explique par une dépréciation de survaleurs liée à la filiale italienne BNL , du fait des exigences renforcées du régulateur en matière de fonds propres.

Le groupe bancaire a néanmoins pu renforcer ses fondamentaux. Le ratio de fonds propres durs dits "CET1" est ainsi passé de 10,3 % à fin 2014 à 10,9 % à fin 2015. La rentabilité des fonds propres (ROE pour Return on Equity) s’établit à 8,3 %.

  • Tous les métiers sont dans le vert

Les revenus ont progressé dans tous les métiers. Sur la banque de réseau, la progression est de 1,6 % à 15,9 milliards d’euros. La hausse est plus nette sur les services financiers spécialisés (+14,5 %) à 15,3 milliards. Quant à la banque de financement et d’investissement, son produit net bancaire a bondi de 13,2 % à 11,7 milliards.

En France, les revenus de la banque de détail sont en baisse de 2,4 % par rapport à 2014. La banque met en avant les taux bas persistants et la baisse des revenus d’intérêts. Sur ce segment de marché, l’ambition est d’accélérer les ventes digitales en passant de 12 % en 2015 à 50 % de produits vendus en ligne d’ici à 2020.

Une question, un commentaire?

Réagir à cet article BNP Paribas : revenus records : Publiez un commentaire ou posez votre question...
Epargnez sur vos frais bancaires !

A lire également